Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Ministre de l'Unification : des médias nord-coréens laissent entendre que Kim gère normalement les affaires de l'Etat

Corée du Nord 28.04.2020 à 15h43
La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha prend la parole lors d'une séance parlementaire le mardi 28 avril 2020 à l'Assemblée nationale.
Ministre de l'Unification Kim Yeon-chul. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 28 avr. (Yonhap) -- Les médias nord-coréens continuent à rapporter les activités du dirigeant Kim Jong-un, ce qui laisse entendre qu'il gère les affaires de l'Etat normalement, a estimé le ministre de l'Unification Kim Yeon-chul, sur fond de rumeurs persistantes sur son état de santé.

Kim n'a pas fait d'apparition publique depuis deux semaines, après qu'il a dirigé une réunion du Bureau politique du Parti du travail le 11 avril, mais les médias nord-coréens rapportent son programme quotidien, selon le ministre.

«Des organes de presse nord-coréens rapportent le travail du président (de la Commission des affaires de l'Etat) Kim depuis sa participation à une réunion du Politburo, suggérant qu'il assure la gestion des affaires de l'Etat de manière normale», a-t-il déclaré à des députés.

Des médias nord-coréens ont récemment rapporté des activités de Kim comme l'envoi de lettres diplomatiques et l'offre de cadeaux à des citoyens d'honneur sans fournir d'autres informations sur sa localisation ou son état de santé.

L'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) a rapporté hier que Kim a envoyé un message de félicitations sous forme de télégramme au président sud-africain dans la dernière dépêche sur l'activité du dirigeant.

Les rumeurs sur son état de santé ont éclaté suite à son absence au Palais du Soleil de Kumsusan pour l'anniversaire de la naissance du défunt fondateur du pays et de son grand-père, Kim Il-sung, le 15 avril.

Selon des rapports de médias non confirmés, Kim pourrait être en «danger grave» après une opération chirurgicale, mais des officiels sud-coréens ont rejeté ces spéculations à plusieurs reprises en soulignant n'avoir détecté aucun signe inhabituel en Corée du Nord.

Des officiels sud-coréens ont dit que Kim se trouverait actuellement à Wonsan, ville sur la côte est du pays. Le site Internet américain 38 North a affirmé que, sur des photos satellite, un train qui appartiendrait à Kim peut être aperçu dans la région depuis au moins 21 avril.

Le ministre de l'Unification a réitéré ne pas avoir détecté de signes anormaux concernant l'état de santé de Kim en affirmant qu'il est regrettable de voir un récent déluge de rapports infondés de la part des médias.

A propos de l'absence de Kim lors de la visite au mausolée de Kumsusan, elle pourrait s'expliquer par des efforts de Pyongyang pour réduire l'ampleur des évènements commémoratifs de la fête la plus importante du pays sur fond de lutte nationale destinée à bloquer le coronavirus, a-t-il ajouté.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha qui était aussi présente à la session parlementaire a cherché à calmer les spéculations sur l'état de santé de Kim.

«En dépit d'une série de récents rapports de médias, aucun signe inhabituel n'a été détecté à l'intérieur de la Corée du Nord», a-t-elle dit au Parlement. «Nous sommes en train de suivre étroitement les tendances liées à la politique extérieure de la Corée du Nord compte tenu du récent remaniement du personnel diplomatique qui a eu lieu à l'occasion d'une réunion de l'Assemblée populaire suprême.»

La KCNA a rapporté le 13 avril que le ministre des Affaires étrangères Ri Son-gwon et Kim Hyong-jun, directeur du département des affaires internationales du Parti du travail, ont été élus membres de la Commission des affaires de l'Etat, l'organe de prise des décisions dirigée par Kim.

Kang a noté que la Corée du Nord semblait se focaliser sur la gestion des affaires intérieures et extérieures pour empêcher la propagation du Covid-19.

«Si elle maintient la position selon laquelle elle n'a pas de patients du coronavirus, elle se concentre sur le renforcement de ses capacités sanitaires et médicales», a-t-elle fait remarquer en citant des rapports sur la cérémonie de lancement des travaux d'un hôpital à Pyongyang et l'augmentation de son budget réservé à la santé publique.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page