Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Coronavirus : des mesures fortes possibles pour les clubbeurs ne coopérant pas

Actualités 11.05.2020 à 15h01

SEOUL, 11 mai (Yonhap) -- Le Premier ministre Chung Sye-kyun a averti ce lundi que le gouvernement pourrait prendre des mesures fortes si les clients des clubs et bars du quartier multiculturel d'Itaewon ne coopèrent pas dans le processus de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19).

Cet avertissement est survenu alors que des personnes qui ont visité des clubs et bars à Itaewon durant les dernières vacances ne sont pas joignables alors que les autorités sanitaires se battent pour les retrouver sur fond de bond des infections communautaires.

Les infections liées à Itaewon sont pour le moment au nombre de 89 cas dans tout le pays.

«Nous n'arrivons toujours pas à contacter la majorité des visiteurs. Le taux de participation aux tests (concernant le cas d'Itaewon) reste moins de la moitié», a déclaré le Premier ministre lors d'une réunion sur la réponse des autorités au virus.

Chung a mis l'accent sur la nécessité d'effectuer rapidement des tests massifs pour prévenir une éventuelle propagation du Covid-19 à Séoul et dans ses régions environnantes.

Après avoir maintenu les contaminations locales à zéro pendant plusieurs jours, la Corée du Sud est confrontée à un rebond imprévu des cas initié par des établissements de divertissement dans le quartier fréquenté. Ces infections ont été rapportées non seulement à Séoul mais aussi dans tout le pays.

Des personnes passent devant une discothèque dans le quartier populaire d'Itaewon à Séoul, le samedi 9 mai 2020. Une discothèque est fermée après qu'un homme d'une vingtaine d'années, qui a été testé positif au nouveau coronavirus (Covid-19), s'y est rendu le 1er mai. Pas moins de 500 personnes auraient été présentes au même moment.

Le maire de Séoul Park Won-soon a dit que la municipalité a obtenu les noms de 5.517 personnes ayant visité les installations touchées par le virus et étant entrés en contact avec 2.405 d'entre elles. Parmi elles, il y a 28 étrangers, a-t-il ajouté.

Le maire a déclaré que les autres personnes auraient fourni de fausses informations ou refusé de répondre aux appels. Park leur a demandé de subir un test de dépistage.

Samedi, la ville de Séoul a imposé un ordre administratif à tous les établissements de nuit pour la suspension de leurs activités afin d'éviter l'apparition d'autres cas.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page