Go to Contents Go to Navigation

Pyongyang aurait changé le chef du bureau des renseignements militaires

Corée du Nord 13.05.2020 à 14h31
Un ouvrage offrant des informations sur les personnalités nord-coréennes et une liste de noms de personnes par institution publiés par le ministère de l'Unification, le mercredi 13 mai 2020.

SEOUL, 13 mai (Yonhap) -- La Corée du Nord aurait changé le chef du Bureau général de reconnaissance, une agence qui a mené des opérations secrètes contre la Corée du Sud, dont le naufrage d'un navire de guerre en 2010, selon la dernière liste des noms des élites au pouvoir à Pyongyang, publiée par le ministère de l'Unification.

Rim Kwang-il, un général militaire, a remplacé Jang Kil-song en décembre dernier en tant que chef du Bureau général de reconnaissance, l'agence de renseignements militaires de la Corée du Nord, selon l'ouvrage intitulé «Informations sur les figures clés en Corée du Nord».

L'agence est connue pour son implication dans l'attaque à la torpille contre une corvette sud-coréenne qui a tué 46 marins à bord en 2010. Le chef de l'agence de l'époque était Kim Yong-chol, un général belliciste qui est devenu plus tard l'homologue du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo dans les pourparlers nucléaires.

Kim a été remplacé par Jang après avoir été nommé à la tête du département du Front uni du Parti du travail nord-coréen, un organe traitant les affaires intercoréennes, en 2016.

Né en 1965, Rim a été promu général de corps d'armée en 2017. Il aurait été nommé membre du Comité central du Parti du travail en décembre dernier, ont montré les données.

Les données n'ont pas fourni d'autres détails sur la raison du remplacement. La nomination de Rim n'a pas encore été mentionnée par les médias nord-coréens.

La Corée du Nord aurait également remplacé Yun Jong-rin par Kwak Chang-sik en tant que commandant de la garde suprême chargée de la sécurité du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Kwak est une personne peu connue en dehors du pays, mais son nom a commencé à apparaître dans les médias l'année dernière. Il a été nommé membre du Comité central du Parti du travail en décembre 2019, ont ajouté les données.

La liste des élites nord-coréennes est basée sur les rapports des médias nord-coréens et analyses du renseignement. Le ministère de l'Unification publie une version mise à jour d'informations sur la Corée du Nord chaque année.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page