Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Les vice-présidents de Samsung et Hyundai Motor souhaitent coopérer dans les véhicules électriques

Science/Tech 13.05.2020 à 16h02

SEOUL, 13 mai (Yonhap) -- Les héritiers des deux principaux conglomérats familiaux de Corée du Sud se sont rencontrés ce mercredi pour discuter d'une éventuelle coopération dans le secteur des véhicules électriques (VE).

Le vice-président du groupe Samsung, Lee Jae-yong, et son homologue du groupe Hyundai Motor, Chung Eui-sun, ont échangé leurs points de vue sur la nouvelle technologie de batterie entièrement à l'état solide de Samsung et son avenir, ont indiqué des responsables des deux groupes.

La réunion s'est déroulée à l'usine de Samsung SDI Co. à Cheonan, à environ 90 kilomètres au sud de Séoul. Samsung SDI est une filiale de Samsung qui fabrique des batteries pour véhicules électriques et smartphones.

C'est la première fois que Lee, héritier du groupe et vice-président de Samsung Electronics, avait une réunion d'affaires avec Chung, héritier du géant de l'automobile Hyundai Motor, le deuxième groupe industriel de Corée du Sud.

Le vice-président du groupe Samsung Lee Jae-yong (à g.), serre la main du vice-président exécutif du groupe Hyundai Motor, Chung Eui-sun, lors d'une réunion du Nouvel an à Séoul, le 2 janvier 2020.

Début mars, Samsung Electronics a déclaré que ses chercheurs avaient développé une technologie de batterie à semi-conducteurs plus efficace que celles existantes.

Par rapport aux batteries lithium-ion qui sont largement utilisées dans les véhicules électriques, les batteries entièrement à l'état solide offrent une plus grande densité d'énergie et sont plus sûres, car elles utilisent des électrolytes solides au lieu d'électrolytes liquides, selon Samsung.

Samsung a déclaré que l'utilisation d'une telle technologie permettrait à un véhicule électrique de parcourir jusqu'à 800 kilomètres sur une seule charge avec un cycle de vie de plus de 1.000 charges.

L'année prochaine, Hyundai s'efforcera de produire en masse un véhicule électrique basé sur sa propre plate-forme EV appelée plate-forme modulaire globale électrique (E-GMP).

La nouvelle plate-forme sera installée sur le nouveau véhicule électrique de grande taille de Hyundai Motor Co. portant le nom de projet NE et le nouveau véhicule utilitaire multisegment de sa filiale Kia Motors Corp.

A la fin de l'année dernière, Hyundai a signé un accord de 10.000 milliards de wons (8,2 milliards de dollars) avec SK Innovation Co., un autre fabricant sud-coréen de batteries pour véhicules électriques, afin d'acheter des batteries pour 500.000 véhicules électriques au cours des cinq prochaines années.

Un prototype de véhicule électrique de Hyundai Motor. (Photo fournie par Hyundai Motor. Revente et archivage interdits)

Le groupe Hyundai Motor a déclaré que Hyundai Motor et Kia Motors prévoyaient de proposer 23 modèles VE et de vendre 1,06 million d'unités combinées d'ici 2025.

Selon les données du secteur, les ventes combinées de véhicules électriques de Hyundai Motor et Kia Motors ont atteint un peu plus de 24.000 unités au premier trimestre de l'année, soit le quatrième volume le plus important au monde après Tesla, l'alliance Renault-Nissan et le groupe Volkswagen.

La réunion intervient alors que la Corée du Sud intensifie ses efforts pour promouvoir l'industrie des véhicules électriques conformément à la version coréenne du New Deal, qui se concentre également sur le développement des systèmes de semi-conducteurs et des secteurs de la bio-santé.

Les observateurs de l'industrie ont déclaré que les discussions en tête à tête entre les héritiers des deux principaux conglomérats aideraient probablement à approfondir leur partenariat stratégique dans l'avenir.

«La coopération stratégique entre Samsung et Hyundai Motor, qui ont émergé en tant que puissances mondiales dans l'IT et l'automobile, devrait fournir à la Corée du Sud une opportunité de défricher le secteur de la mobilité mondiale», a estimé une source de l'industrie.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page