Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Les pays du G20 chercheront à maintenir les chaînes d'approvisionnement mondiales

Actualités 15.05.2020 à 11h02

SEOUL, 15 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud a déclaré ce vendredi avoir adopté un plan d'action avec les autres pays membres du G20 pour maintenir les chaînes d'approvisionnement mondiales et s'abstenir de mettre en place de nouvelles barrières commerciales, alors que la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) continue à mettre les activités commerciales à rude épreuve.

La ministre en charge des négociations commerciales Yoo Myung-hee a discuté jeudi soir avec ses homologues du G20 de mesures pour élargir la coopération mondiale face à la pandémie, selon le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie.

Durant la réunion virtuelle, les ministres ont adopté «les actions du G20 pour soutenir le commerce et l'investissement dans la réponse au Covid-19» qui contiennent des directives que les Etats membres doivent suivre pour minimiser les impacts socioéconomiques du virus.

La ministre en charge des négociations commerciales Yoo Myung-hee prend la parole le jeudi 14 mai 2020 lors d'une visioconférence entre ministres du Commerce du G20, au complexe gouvernemental à Sejong. (Photo fournie par le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie. Revente et archivage interdits)

Le nouveau coronavirus, qui a infecté jusqu'à présent au moins 4,4 millions de personnes dans le monde entier, a perturbé le commerce et la production avec un nombre croissant de pays qui ont fermé complètement leurs frontières.

En vertu du plan d'action, les membres se sont engagés à «faciliter la reprise des voyages transfrontaliers essentiels conformément aux lois et règles nationales en protégeant la santé publique avec nos efforts visant à combattre la pandémie».

Les membres sont convenus également de s'abstenir d'établir des règles inutiles concernant le commerce d'aliments et l'approvisionnement en produits médicaux, en évitant de perturber les chaînes d'approvisionnement mondiales et de créer des barrières inutiles en vertu des règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Les pays sont encouragés à avoir recours à «la documentation et aux processus électroniques» pour les «procédures douanières simplifiées», a indiqué le plan.

La Corée du Sud, qui dépend fortement des exportations, demande à ses principaux partenaires commerciaux d'alléger les restrictions de voyages transfrontaliers pour les officiels commerciaux importants et de maintenir le commerce sans saper les efforts mondiaux pour contenir le nouveau coronavirus.

Plus tôt ce mois-ci, Séoul a adopté un communiqué conjoint permettant les voyages essentiels avec Singapour, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

A l'échelle régionale, la Corée du Sud a renouvelé ses appels plus tôt cette semaine pour que le Japon lève les restrictions commerciales, en soulignant qu'ils doivent joindre les forces pour diminuer les incertitudes et surmonter les inquiétudes provoquées par la pandémie.

Même si la Corée du Sud est l'un des premiers pays à avoir passé le pic en termes d'infections, elle subit encore les retombées économiques dues au virus.

Le pays a vu ses exportations plonger de 46,3% sur un an au cours des 10 premiers jours de mai.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page