Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) L'héritier de Samsung visite une usine de puces en Chine

Actualités 18.05.2020 à 22h25
Le vice-président de Samsung Electronics Co., Lee Jae-yong, inspecte une usine de semi-conducteurs située à Xi'an en Chine, le lundi 18 mai 2020. (Photo fournie par Samsung Electronics Co. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 18 mai (Yonhap) -- Le vice-président de Samsung Electronics Co., Lee Jae-yong, s'est rendu ce lundi dans une usine de semi-conducteurs située à Xi'an, en Chine, a fait savoir l'entreprise.

Lee est parti pour la Chine dimanche pour visiter cette usine. Il s'agissait de sa première visite à l'étranger en quatre mois, alors que l'héritier de Samsung avait suspendu ses voyages d'affaires à cause de la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

Lee a inspecté l'usine située à quelque 1.000 km au sud-ouest de Pékin et a encouragé les travailleurs faisant des efforts pour surmonter les retombées de la pandémie.

«L'entreprise ne doit pas être freinée par le passé et ne doit pas se satisfaire du présent. Pour assurer de nouveaux moteurs de croissance, nous devons être préventifs et préparés aux changements à venir», a déclaré Lee, selon l'entreprise. «Nous n'avons pas de temps et nous ne devons pas perdre cette opportunité.»

Les gouvernements sud-coréen et chinois ont établi un système d'entrée accélérée pour les hommes d'affaires sud-coréens, permettant une exemption des restrictions d'entrée qui ont été imposées suite à l'apparition du nouveau coronavirus en Chine.

L'usine de semi-conducteurs à Xi'an est la seule base de production de puces de Samsung à l'étranger.

Samsung Electronics a déclaré l'année dernière que l'entreprise investirait 8 milliards de dollars supplémentaires dans l'usine.

L'élargissement avec une deuxième usine de puces dans la ville chinoise est en cours malgré l'épidémie de Covid-19 et Samsung a envoyé grâce à un vol affrété le mois dernier environ 200 ingénieurs et travailleurs pour achever l'expansion du centre de production.

Cette visite à l'usine de Xi'an aurait pour but de réaffirmer la vision 2030 de l'entreprise, ayant pour objectif de devenir le leader mondial des circuits logiques avant la fin de la décennie, malgré plusieurs difficultés telles que le Covid-19 et les conflits commerciaux.

L'industrie des semi-conducteurs est confrontée à des incertitudes grandissantes du fait de la dispute commerciale renouvelée entre Washington et Pékin, bien que plusieurs pays commencent à rouvrir leurs économies et lever les restrictions imposées pour freiner le virus.

La visite de Lee est intervenue alors que l'on craint que Samsung Electronics ne subisse des pressions de la part des Etats-Unis pour rejoindre sa démarche visant à isoler la société chinoise Huawei Technologies Co. des fournisseurs mondiaux.

Le département américain du Commerce a indiqué vendredi que les fabricants étrangers de puces utilisant des équipements et locigiels américains dans leur production devront obtenir une licence avant de fournir des puces à Huawei.

Samsung a enregistré un bénéfice solide au premier trimestre dans ses activités de semi-conducteurs, son bénéfice d'exploitation ayant augmenté de 3,43% sur un an à 6.400 milliards de wons (5,1 milliards de dollars) et les ventes ayant progressé de 5,61% à 55.300 milliards de wons sur la période citée.

L'entreprise a estimé plus tôt que la demande en puces mémoires resterait robuste avec l'élargissement de la culture du travail à domicile, mais la performance générale du deuxième trimestre risque de ne pas être impressionnante, car la pandémie devrait affecter considérablement la demande pour certains de ses produits clés dont les smartphones.

Selon des sources de l'entreprise, Lee ne sera pas placé en auto-quarantaine de deux semaines après son retour de Chine, même s'il ne pourra rentrer chez lui seulement après s'être soumis à un test à l'aéroport. Il sera aussi surveillé étroitement pour s'assurer qu'il ne présente pas de symptôme de la maladie infectieuse.

rainmaker0220@yna.co.kr

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page