Go to Contents Go to Navigation

Le gouvernement cherche à promouvoir le papier traditionnel coréen «hanji»

Sport/Culture 20.05.2020 à 18h19
Des visiteurs regardent des produits artisanaux en hanji, le papier traditionnel coréen, au Centre de l'industrie et de la culture du Hanji (HCIC) dans le centre de Séoul, le mercredi 20 mai 2020.

SEOUL, 20 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud cherche à stimuler la demande pour le papier traditionnel coréen, le «hanji», afin de revitaliser et préserver son industrie et héritage, a indiqué ce mercredi le vice-ministre de la Culture, Oh Young-woo, lors de la cérémonie d'ouverture du Centre de l'industrie et de la culture du hanji (HCIC) dans le centre de Séoul.

«Malgré ses caractéristiques extraordinaires, la culture et l'industrie du hanji se contracte avec la diminution du nombre de boutiques de produits artisanaux utilisant le papier traditionnel. C'est dommage», a regretté Oh.

Le centre créé conjointement par le ministère de la Culture, du Sport et du Tourisme et la Korea Craft & Design Foundation (KCDF) a ouvert ses portes avec pour objectif de promouvoir l'excellence du hanji et soutenir l'industrie et le marché du papier traditionnel coréen.

«Les gouvernements central et local, avec les experts de l'industrie, travailleront ensemble pour faire augmenter la demande pour le hanji», a déclaré Oh. «Je souhaite que le centre joue un rôle clé dans le développement de l'industrie du hanji.»

Pour atteindre cet objectif, le ministère et la KCDF envisagent de multiplier l'usage de hanji dans la production des documents gouvernementaux et des brochures telles que le livre d'or et les certificats, et d'augmenter leur fourniture aux bureaux diplomatiques et aux instituts de la langue coréenne à l'étranger.

Le HCIC a été lancé en vue de soutenir et promouvoir l'industrie du hanji, y compris les producteurs et les commerçants. Le centre présente près de 400 produits artisanaux en hanji pour que les visiteurs les touchent et découvrent leurs textures distinctes.

Le centre projette également d'organiser des séminaires et ateliers de mainière régulière pour dynamiser les échanges entre ceux qui sont impliqués dans l'industrie comme les producteurs, concepteurs, artisans, gouvernement local et instituts éducatifs.

Le hanji qui signifie «papier de Corée» est fabriqué en général à partir des écorces fibreuses des mûriers. Grâce à sa solidité et sa durabilité, il est utilisé non seulement pour écrire et peindre mais aussi dans d'autres secteurs comme la production des portes et fenêtres traditionnelles coréennes.

En 2017, le hanji a été utilisé par le musée du Louvre à Paris afin de restaurer un ornement d'un bureau d'écriture de Bavière du 18e siècle qui a appartenu au roi Maximilien II.

Des visiteurs regardent des papiers hanji de différentes couleurs au Centre de l'industrie et de la culture du Hanji (HCIC) dans le centre de Séoul, le mercredi 20 mai 2020.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page