Go to Contents Go to Navigation

La ministre des Affaires étrangères met en garde contre l'impact psychnologique du Covid-19

National 22.05.2020 à 14h26
Kang Kyung-wha

SEOUL, 22 mai (Yonhap) -- La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha a appelé ce vendredi à prêter une attention particulière à l'impact psychologique du nouveau coronavirus (Covid-19) lié à la fatigue de la distanciation sociale, en décrivant la récente reprise de la ligue professionnelle de baseball comme une mesure «importante».

Lors d'une interview accordée à ABC News, Kang a également souligné que la Corée du Sud était en train de «gérer» les vols en provenance de pays frappés par le Covid-19 comme les Etats-Unis en se basant sur les protocoles de quarantaine renforcés malgré des inquiétudes liées aux cas importés de Covid-19.

«La période prolongée du confinement et de la distanciation sociale... Cela doit avoir un impact sur la dimension psychologique des gens», a-t-elle noté.

«Donc des mouvements comme cela pour faire du baseball, qui est une grande partie des activités de loisir chez les Coréens ici, comme dans de nombreux autres. Pour le rendre accessible, non aux stades mais sans public mais accessible aux écrans de téléviseur, c'est une mesure importante afin d'aborder cet élément de ce défi mondial», a ajouté la ministre.

Sur fond de baisse continue du nombre de nouveaux cas confirmés, la saison 2020 de la Korea Baseball Organization (KBO) a débuté le 5 mai après avoir été reportée l'ouverture, initialement prévue le 28 mars, à cause de l'épidémie de Covid-19.

A la question de savoir si la Corée du Sud craint que les Américains n'amènent le virus en Corée, la ministre a rappelé que le pays a mis en place des mesures de lutte strictes contre le Covid-19 comme le test obligatoire pour tous les voyageurs arrivant dans le pays.

«Le voyage aérien entre la Corée et les Etats-Unis est toujours très ouvert. Nous avons des Coréens qui arrivent, nous avons d'autres nationalités, des Américains qui arrivent via ces vols. Et oui, il y a des gens qui sont testés positifs après leur arrivée en Corée», a-t-elle observé.

«Cela ne vient pas juste des Etats-Unis. Cela vient d'Europe et de pays du Moyen-Orient et de l'Asie de l'Ouest. Et une nouvelle fois, nous ne fermons pas les frontières avec eux. Nous sommes en train de les gérer», a ajouté la ministre.

A propos du récent bond de cas confirmés liés à des discothèques dans le quartier animé d'Itaewon à Séoul, Kang a noté que Séoul se focalisait sur les tests «anonymes et gratuits» pour maîtriser les nouvelles infections.

«Nous savons que de nombreux jeunes qui ont fréquenté ces établissements seraient réticents à venir se faire tester. En le rendant anonyme et gratuit, nous avons pu tester bien plus de 60.000 (personnes)», a-t-elle précisé.

Kang a également mis en avant le message du gouvernement à l'attention du public : Tout le monde a un rôle à jouer.

«Le message constant au public, c'est que nous n'allons pas revenir à la vie d'avant-Covid. Ce risque est là. Nous devons donc apprendre à vivre avec ce risque», a-t-elle estimé.

«Et cela signifie que tout le monde doit faire sa part pour respecter les règles sanitaires, porter les masques dans les lieux publics et transports en commun etc… et se laver les mains», a-t-elle ajouté.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page