Go to Contents Go to Navigation

Séoul utilisera son savoir-faire médical et technologique pour soutenir le maintien de la paix de l'ONU

Actualités 22.05.2020 à 15h52

SEOUL, 22 mai (Yonhap) -- La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha a déclaré ce vendredi que la Corée du Sud tirerait profit de son savoir-faire dans les domaines médical et technologique pour apporter une contribution «substantielle» aux opérations de maintien de la paix des Nations unies (ONU).

Kang a formulé ces remarques durant la première réunion du panel gouvernemental chargé de préparer la tenue de la conférence ministérielle de l'ONU sur le maintien de la paix en avril de l'année prochaine à Séoul.

«En nous appuyant sur notre force en tant que puissance technologique et sur notre statut en tant que puissance médicale, qui a été souligné durant la pandémie de Covid-19, nous voudrions contribuer à renforcer les compétences médicales des unités d'opérations de maintien de la paix qui exercent leurs missions difficiles dans différentes conditions», a souligné Kang.

«Ce type de contribution substantielle aidera à consolider le soutien des membres onusiens à nos efforts pour entrer au Conseil de sécurité des Nations unies comme membre non permanent et aidera à renforcer le fondement pour que nos citoyens et nos entreprises se lancent dans les organisations internationales», a-t-elle ajouté.

La ministre des Affaires étrangères Kang Kyung-wha prend la parole durant la première réunion d'un panel gouvernemental à son ministère à Séoul, le vendredi 22 mai 2020. Le panel est chargé de préparer la tenue de la conférence ministérielle de l'ONU sur le maintien de la paix à Séoul.

En ce qui concerne la conférence sur le maintien de la paix, la Corée du Sud prévoit d'inviter pas moins de 1.300 personnes de quelque 150 pays pour discuter de moyens visant à développer les compétences technologiques et médicales dans le but d'améliorer les missions de paix de l'ONU.

Auparavant, la réunion ministérielle pour le maintien de la paix s'est tenue en Grande-Bretagne en septembre 2016, au Canada en novembre 2017 et à New York en mars de l'année dernière.

Kang et le ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo coprésident le panel préparatoire composé de hauts officiels de huit ministères et agences concernés, dont le ministère de la Science et des TIC et l'Agence nationale de la police coréenne (KNPA).

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page