Go to Contents Go to Navigation

(2e LD) Coronavirus : 25 nouveaux cas confirmés, 11.190 au total

Actualités 24.05.2020 à 13h43

SEOUL, 24 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud a signalé 25 cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) ce dimanche alors que les autorités sanitaires tentent de maîtriser les infections de masse liées au quartier d'Itaewon, réputé pour sa vie nocturne, à Séoul.

Les nouveaux cas ont porté le nombre total de contaminations en Corée du Sud à 11.190 et le nombre de morts dans le pays est resté inchangé à 266, ont déclaré les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC) dans un communiqué.

Huit des nouveaux cas sont venus de l'étranger et 17 sont des infections locales.

Le nombre total de personnes libérées de la quarantaine après un rétablissement complet s'élevait à 10.213, soit 19 de plus que la veille, et 711 personnes sont actuellement en quarantaine, selon le communiqué.

Les responsables de la ville de Séoul déposent un avis de fermeture provisoire à l'entrée d'une «pièce noraebang», une salle de karaoké à pièces, à Séoul le 22 mai 2020.

Les nouveaux cas de coronavirus sont restés en dessous de 30 pour le troisième jour consécutif dimanche, mais les autorités sanitaires restent en état d'alerte car la pandémie de Covid-19 continue de se propager à travers le pays avant la réouverture plus étendue des écoles.

Les KCDC prévoient que les deux prochaines semaines constitueront un tournant décisif pour déterminer si l'épidémie de coronavirus ralentit ou non alors que le gouvernement prévoit de poursuivre une autre série de réouvertures scolaires cette semaine malgré les inquiétudes concernant les transmissions possibles dans les écoles.

Les élèves de troisième année du lycée sont retournés en classe la semaine dernière.

Itaewon est récemment devenu un foyer d'infections lorsqu'un homme de 29 ans a été testé positif au Covid-19 le 6 mai après avoir visiter plusieurs clubs et bars d'Itaewon. Plus de 200 personnes infectées ont visité plusieurs boîtes de nuit de ce quartier.

Pour éviter une deuxième vague épidémique, la Corée du Sud a effectué des dizaines de milliers de tests sur ceux qui ont visité les clubs concernés entre le 24 avril et le 6 mai.

Le nouveau coronavirus, qui est apparu pour la première fois en Chine à la fin de l'année dernière, a tué au moins 340.000 personnes dans le monde et en a infecté plus de 5,3 millions en quelques mois, selon les dernières données de l'université Johns Hopkins.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page