Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Un officiel américain appelle à nouveau le Nord à renoncer à son programme nucléaire

Actualités 25.05.2020 à 10h18

WASHINGTON, 24 mai (Yonhap) -- Le conseiller à la sécurité nationale Robert O'Brien a renouvelé dimanche ses appels pour que la Corée du Nord renonce à son programme nucléaire, si elle veut avoir une «grande économie», après que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a tenu une réunion du Parti du travail pour discuter du renforcement de la dissuasion nucléaire.

Lors de sa première apparition publique en près de trois semaines, Kim présidait une session de la Commission militaire centrale (CMC) du Parti du travail afin de discuter de «nouvelles politiques pour accroître encore la dissuasion nucléaire du pays», a rapporté dimanche l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

La première mention par le Nord de «la dissuasion nucléaire» depuis le début de 2018 est survenue sur fond de suspension des discussions nucléaires entre Washington et Pyongyang ainsi que de son combat pour améliorer son économie paralysée par les sanctions mondiales et la chute de son commerce avec la Chine à cause de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

«Nous avons réussi à éviter un conflit avec la Corée du Nord durant les trois dernières années et demie. Le président s'engage dans une excellente diplomatie personnelle avec Kim Jong-un», a déclaré O'Brien lors d'une interview donnée à «Face the Nation» sur la chaîne d'information CBS News.

«Mais, finalement, les Nord-Coréens, s'ils veulent entrer de nouveau dans le monde, s'ils veulent avoir une grande économie, nous souhaitons qu'ils le fassent, ils devront renoncer à leur programme nucléaire», a-t-il ajouté.

Le conseiller à la sécurité nationale Robert O'Brien prend la parole sur le nouveau coronavirus (Covid-19) à la Maison-Blanche à Washington, le 1er avril 2020. (Photo fournie par l'agence Associated Press (AP). Revente et archivage interdits)

Le conseiller à la sécurité nationale a aussi indiqué que les Etats-Unis garderaient un œil sur une «société très fermée» en Corée du Nord.

«Nous regardons toutes les choses qui viennent de la Corée du Nord, à la fois à partir des sources ouvertes publiques et de la communauté du renseignement», a-t-il dit. «Nous garderons un œil sur cela et nous coordonnerons notre réponse.»

Certains observateurs ont considéré l'initiative nord-coréenne pour accroître la capacité nucléaire comme un signe préoccupant montrant que le Nord pourrait mener des actes provocateurs comme le test d'un missile balistique à lanceur sous-marin pour faire pression sur les Etats-Unis

Aucune discussion nucléaire n'a eu lieu entre Washington et Pyongyang depuis le dialogue entre groupes de travail en Suède en octobre.

Il reste à savoir quand les discussions reprendront alors que l'administration américaine se concentre sur la lutte contre le Covid-19 et que le président américain Donald Trump prépare l'élection de novembre.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page