Go to Contents Go to Navigation

(4e LD) Coronavirus : forte hause des nouveaux cas suite à l'augmentation des transmissions liées à Itaewon

Actualités 27.05.2020 à 16h59

SEOUL, 27 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud a rapporté le plus grand nombre de cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19) en près de deux mois ce mercredi malgré les signes récents d'un ralentissement, alors que les autorités sanitaires luttent contre les transmissions liées aux discothèques d'Itaewon.

Le pays a signalé 40 nouveaux cas, dont 37 infections locales, portant le nombre total d'infections à 11.265, selon les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

Les nouvelles infections journalières ont atteint un pic en 49 jours.

Séoul était sur le point de complètement contrôler l'épidémie grâce à sa rigoureuse politique de tests, même sans mesure de confinement, avec le ralentissement de l'augmentation quotidienne jusqu'à deux cas il y a trois semaines.

Le nouveau foyer d'infection apparu dans le quartier d'Itaewon, réputé pour sa vie nocturne, à Séoul, a eu l'effet d'une douche froide. Itaewon a émergé comme un nouveau cluster de contamination après qu'un homme de 29 ans a été testé positif au virus le 6 mai suite à des visites dans plusieurs discothèques et bars de ce quartier.

Jusqu'à présent, 259 cas sont en relation avec des discothèques d'Itaewon.

Les autorités sanitaires sont en alerte alors que le cluster d'infection d'Itaewon mène à d'autres transmissions sporadiques à travers le pays, dont un centre logistique à Bucheon, à l'ouest de Séoul.

Des experts ont cependant déclaré qu'il était possible que les cas du centre logistique constituent un cluster d'infections séparé.

Au moins 36 cas en lien avec le centre logistique de Coupang, la principale entreprise sud-coréenne d'e-commerce, ont été confirmés, selon les autorités. Quelque 20% des patients n'ont pas présenté de symptômes.

Les autorités sanitaires effectuent actuellement des tests de dépistage sur les 3.600 travailleurs du centre. Jusqu'à présent, les tests ont été menés sur 1.900 employés.

Les membres de la famille des travailleurs affectés doivent s'abstenir d'aller à l'école et travailler, ont-elles ordonné.

Des enquêtes initiales ont déterminé que le centre logistique n'a pas suivi les directives sanitaires de base, dont le maintien de la distance entre les personnes dans sa cantine.

Si le nombre journalier de nouvelles infections rebondi à plus de 50, le pays pourrait envisager d'imposer un programme de distanciation sociale plus strict, qui a été levé plus tôt ce mois-ci. Le chiffre avait dépassé le seuil des 50 pour la dernière fois le 8 avril.

Les autorités sanitaires ont indiqué qu'elles pourraient renforcer le programme de distanciation sociale dans les régions susceptibles de voir le virus se propager.

Les KCDC n'ont rapporté aucun nouveau décès lié au virus, maintenant le bilan des cas mortels à 269.

Le taux de mortalité du Covid-19 en Corée du Sud s'est élevé à 2,39%. Aucune personne âgée de moins de 29 ans n'est décédée du virus dans le pays.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 10.295, soit 20 de plus que la veille. Plus de 90% des patients ont guéri.

La Corée du Sud a effectué des tests sur 852.876 personnes depuis le 3 janvier, dont 13.401 hier. Le virus a été détecté pour la première fois dans le pays le 20 janvier.

Le nombre de cas importés a augmenté de trois par rapport à la veille, atteignant 1.221 patients.

La Corée du Sud, qui avait rapporté plus tôt deux cas suspects du syndrome multi-inflammatoire chez les enfants (MIS-C), une maladie inflammatoire pédiatrique mystérieuse liée probablement au Covid-19, a déclaré que les deux enfants, un garçon âgé de 11 ans et une fille de quatre ans, s'étaient rétablis et que le garçon avait quitté l'hôpital.

Les deux cas ont montré des symptômes similaires à la maladie de Kawasaki, une pathologie rare qui touche un enfant de moins de cinq ans sur 10.000. Le garçon s'était rendu aux Philippines de janvier à mars.

La forte hausse du nombre de nouveaux cas est intervenue alors que plus d'élèves sont retournés à l'école ce matin. La Corée du Sud a commencé à réouvrir les écoles par étape, et quelque 440.000 lycéens de troisième année ont d'abord repris leurs cours en classe la semaine dernière.

Certaines écoles, cependant, ont été forcées de refermer leurs portes alors que des élèves ont été testés positifs au virus. Les écoliers de première et deuxième année, les collégiens de troisième année, les lycéens de deuxième année ainsi que les enfants de l'école maternelle, ont repris les cours en classe.

Les établissements scolaires seront totalement normalisés d'ici le 8 juin, mais cette date pourrait être reportée si le cluster d'infection n'était pas maîtrisé. Quelque 450 écoles et maternelles ont déjà décidé de reporter leur réouverture.

Les autorités sanitaires ont introduit de nouvelles directives pour les citoyens pendant la saison estivale, en conseillant à la population d'ouvrir les fenêtres toutes les deux heures lors de l'utilisation de la climatisation. Les touristes sur les plages doivent maintenir une distance d'au moins 2 mètres.

Un garçon déjeune dans une cantine équipée de parois pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19) dans une école élémentaire à Chuncheon, dans la province du Gangwon, le mercredi 27 mai 2020.
Des élèves se soumettent à un contrôle de température corporelle dans une école élémentaire située à Gwangju, le mercredi 27 mai 2020.
Le centre logistique de l'entreprise sud-coréenne d'e-commerce Coupang à Bucheon, annonce sa fermeture le mercredi 27 mai 2020, après qu'au moins 36 cas en lien avec ce centre ont été confirmés.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page