Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Les infections liées à un centre logistique font boule de neige avec 69 cas, devenant un autre cluster

National 28.05.2020 à 11h06
Cette photo prise le 27 mai 2020 montre un centre logistique de Coupang, leader local du commerce en ligne, à Bucheon, à l'ouest de Séoul, où un grand nombre de cas de nouveau coronavirus (Covid-19) ont été rapportés.

SEOUL, 28 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud a signalé ce jeudi une flambée continue de cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) liés à un centre logistique dans une ville située à l'ouest de Séoul, qui est ainsi devenue un autre foyer d'infection.

Un total de 69 cas ont été retracés au centre de logistique exploité par le principal opérateur de commerce électronique du pays Coupang Inc. à Bucheon jusqu'à ce jeudi, selon les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

Coupang a également fait savoir qu'un autre employé dans son centre de logistique à Goyang, juste au nord de Séoul, a été testé positif au Covid-19.

Tous les employés du centre qui ont été en contact avec le patient ont été placés en auto-isolement, a expliqué Coupang en ajoutant que l'installation a été fermée.

Le premier cas connexe, confirmé la semaine dernière, serait lié à un instructeur d'une académie privée à Incheon, à proximité, qui a contracté le virus après une visite dans le quartier d'Itaewon, réputé pour sa vie nocturne, à Séoul, qui est devenu le plus grand cluster de la capitale.

Les inquiétudes concernant la propagation communautaire se sont accrues, car Séoul et ses environs abritent environ la moitié de la population sud-coréenne de plus de 50 millions d'habitants.

«Il semble que les mesures préventives contre l'épidémie prises par les employés de l'établissement, comme porter des masques ou faire une pause en cas de maladie, n'ont pas été correctement mises en œuvre», a déclaré le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Park Neunghoo, lors d'une réunion.

«Les voies d'infection se diversifient dans les lieux de travail, les institut privé et les salles de karaoké dans la région métropolitaine», a alerté Park.

Les autorités sanitaires ont annoncé mener une étude épidémiologique sur ces cas, ajoutant que les travailleurs du centre logistique ne semblaient pas se conformer correctement aux mesures de quarantaine.

as26@yna.co.kr

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page