Go to Contents Go to Navigation

(3e LD) La banque centrale prévoit une contraction de l'économie sud-coréenne pour cette année

Economie 28.05.2020 à 14h46
(3e LD) La banque centrale prévoit une contraction de l'économie sud-coréenne pour cette année - 1

SEOUL, 28 mai (Yonhap) -- La Banque de Corée (BOK) a revu ce jeudi fortement à la baisse sa prévision de croissance pour l'économie sud-coréenne en anticipant une contraction de 0,2% sur un an, ce qui marquerait le plus faible chiffre en plus de deux décennies.

La banque centrale avait estimé plus tôt que la quatrième économie d'Asie progresserait de 2,1% cette année.

Cette forte réduction par rapport à sa projection de février fait suite à la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19) qui a infecté plus de 5 millions de personnes dans le monde.

«Le Comité prévoit que la croissance de l'économie intérieure restera atone pour le moment en raison de l'impact de la pandémie de Covid-19. La croissance du PIB (produit intérieur brut) devrait chuter considérablement en dessous de la projection de février de 2,1% à environ 0% et des incertitudes autour de la voie future de la croissance du PIB sont également estimées très élevées», a déclaré la BOK dans un communiqué publié sur sa dernière décision de politique monétaire.

Le gouverneur de la BOK, Lee Ju-yeol, a fait allusion à une nouvelle révision à la baisse prochainement selon l'évolution de la pandémie de Covid-19.

«Comme les incertitudes concernant la propagation du Covid-19 et son impact continuent à demeurer très élevées, nous n'avons pas d'autres choix que d'examiner la situation en nous basant sur les hypothèses quant à l'évolution future du Covid-19», a-t-il fait remarquer lors d'un point de presse en ajoutant que la projection d'une contraction de 0,2% est basée sur le «scénario de base».

«C'est basé sur une hypothèse selon laquelle la pandémie atteindrait son pic au deuxième trimestre dans le monde et qu'il n'y aurait pas de nouvelle vague importante du virus dans le pays», a expliqué Lee.

Dans un scénario différent selon lequel la pandémie prendrait fin à une date plus rapprochée, l'économie coréenne pourrait afficher une croissance cette année.

Cela dit, selon une perspective plus sombre, où le pic de la pandémie serait retardé et la Corée du Sud ferait face à une deuxième vague épidémique, l'économie du pays pourrait reculer dans des proportions beaucoup plus importantes», a-t-il averti.

Compte tenu des perspectives économiques sombres, la banque centrale a abaissé plus tôt dans la journée son taux d'intérêt directeur d'un quart de point de pourcentage au niveau historiquement bas de 0,5%.

La propagation du virus dans le monde est toutefois en train d'imposer un lourd tribut à l'économie sud-coréenne fortement dépendante des exportations.

Les exportations sud-coréennes ont chuté de 24,3% sur un an le mois dernier, conduisant le pays à accuser son premier déficit commercial en plus de huit ans. Ses exportations avaient reculé de 0,2% en mars après avoir affiché une augmentation de 4,5% en glissement annuel le mois précédent.

Selon la BOK, les exportations du pays devraient diminuer de 2,1% cette année, tirant vers le bas le taux de croissance du pays de 0,9 point de pourcentage.

L'excédent courant du pays devrait se contracter à 57 milliards de dollars par rapport aux 60 milliards de dollars enregistrés en 2019 avec une baisse de l'excédent commercial qui devrait passer de 76,9 milliards de dollars à 71,5 milliards de dollars au cours de la période citée, a-t-elle ajouté.

Une forte réduction de la prévision de croissance de la BOK avait été largement anticipée alors qu'un bon nombre d'instituts économiques prédisent que l'économie sud-coréenne connaîtra sa pire performance depuis 1998, année où l'économie du pays a reculé de 5,5% sur un an dans le sillage de la crise financière asiatique de 1997.

La BOK a rappelé que la quatrième économie d'Asie n'avait affiché que deux contractions annuelles, en 1980 et 1998, depuis qu'elle a commencé à compiler de telles données en 1953.

La banque centrale a par ailleurs pronostiqué que l'économie coréenne renouerait avec la croissance l'année prochaine en tablant sur une progression de 3,1%.

Les prix à la consommation devraient progresser de 0,3% cette année, soit un ralentissement par rapport à la hausse de 0,4% affichée l'année dernière. Il s'agissait de la plus lente croissance en plus de 50 ans depuis que le pays a commencé à compiler de telles statistiques en 1954. Le taux d'inflation du pays devrait s'élever à 1,1% l'année prochaine, a ajouté la BOK.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page