Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Coronavirus : la Corée du Sud cherche à infléchir à nouveau la courbe face à un nouveau foyer à contenir

Actualités 29.05.2020 à 14h48
Un agent désinfecte une salle de classe dans un institut privé. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 29 mai (Yonhap) -- La Corée du Sud a signalé ce vendredi 58 cas supplémentaires de nouveau coronavirus (Covid-19), tous dans la région métropolitaine de Séoul, à cause d'un bond du nombre d'infections liées à un centre logistique à l'ouest de la capitale qui est devenu un nouveau foyer d'infection, plaçant les autorités sanitaires en état d'alerte face à une éventuelle nouvelle vague de contaminations.

Les nouveaux cas confirmés, dont 55 infections locales, ont porté le nombre total de cas à 11.402, selon les Centres coréens de contrôle et de prévention des maladies (KCDC).

La plupart des nouvelles contaminations sont liées à l'installation de distribution gérée par le leader de l'e-commerce Coupang Inc. et située à Bucheon, à l'ouest de Séoul.

Le chiffre de ce vendredi représente un léger ralentissement par rapport aux 79 cas rapportés hier.

Toutes les nouvelles infections locales ont été recensées à Séoul et dans ses environs, mettant à nouveau à rude épreuve la capacité du pays à contenir la propagation du virus.

Au moins 96 cas ont été retracés au centre depuis la confirmation du premier patient la semaine dernière, selon les KCDC.

Les infections en grappes liées au centre logistique ont mis en avant la vulnérabilité des lieux de travail où un grand nombre d'employés restent dans un environnement clos sans respecter strictement les mesures de quarantaine.

Coupang et Market Kurly, une plate-forme de livraison de produits frais en ligne, ont également rapporté des infections dans leurs centres logistiques à Goyang, au nord de Séoul, et dans l'est de la capitale, respectivement.

Face au bond de nouveaux cas, les autorités sanitaires ont décidé d'imposer des mesures de distanciation sociale plus strictes dans la zone métropolitaine très peuplée, Séoul et ses environs qui abritent ensemble la moitié des 51 millions d'habitants du pays, pendant les deux prochaines semaines, jusqu'au 14 juin.

«Les deux prochaines semaines constitueront un tournant important pour juger si les infections liées au nouveau foyer se propagent à travers Séoul et ses environs ou non», a déclaré le vice-ministre de la Santé Kim Ganglip lors d'un point de presse.

Le régime de «quarantaine dans la vie quotidienne» est mis à l'épreuve alors que la confirmation de plus de 50 nouvelles infections journalières pose une menace au plan des autorités sanitaires de maintenir le régime.

Le pays s'est tourné vers ce régime le 6 mai pour permettre à la population de mener des activités sociales et économiques dans le cadre du respect des règles de quarantaine sur fond de ralentissement du nombre de nouveaux cas.

Les infections de masse ont toutefois sapé les efforts déployés ces dernières semaines par les autorités sanitaires pour maîtriser l'épidémie, avec un autre cluster lié à des discothèques et bars du quartier d'Itaewon, à Séoul.

Jusqu'à jeudi midi, un total de 261 cas sont liés à des discothèques et bars de ce quartier connu pour sa vie nocturne.

Malgré des inquiétudes quant à une propagation communautaire plus répandue, le ministère de l'Education a fait part de son plan de procéder à la réouverture progressive des écoles comme prévu.

La Corée du Sud a commencé à rouvrir les établissements scolaires le 20 mai pour les lycéens de dernière année d'abord après leur fermeture qui a duré plus de deux mois sur fond d'épidémie.

Par ailleurs, le pays a identifié trois cas importés et n'a signalé aucun nouveau décès, maintenant le bilan à 269 décès. Le taux de mortalité a été de 2,36%.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après avoir été guéries s'est élevé à 10.363, soit 23 de plus que la veille.

Le pays a effectué pas moins de 885.120 tests depuis le 3 janvier dernier.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page