Go to Contents Go to Navigation

Une usine d'uranium nord-coréenne continue à être en service et modernisée

Actualités 31.05.2020 à 09h58

WASHINGTON, 29 mai (Yonhap) -- Une importante usine d'uranium nord-coréenne reste opérationnelle et continue à être modernisée, a déclaré vendredi un groupe de réflexion américain sur la base d'images satellites récentes.

L'Usine de concentré d'uranium de Pyongsan, située à 45 km de la Zone démilitarisée qui divise les Corées, est importante car elle est la seule source connue de production d'uranium hautement enrichi pour le programme d'armes nucléaires de la Corée du Nord, a déclaré le Center for Strategic and International Studies (CSIS) dans son rapport qui sera publié le mois prochain.

L'organisme a déclaré que sur la base de l'activité observée sur les images du 22 mars, l'usine «devrait rester active dans un avenir proche».

Selon le CSIS, l'installation produit du concentré d'uranium, ou yellowcake, depuis le milieu des années 1990 et joue un rôle important pour les dirigeants nord-coréens et le programme d'armement nucléaire du pays.

Cela, dit-il, «est attesté par le fait que les maigres ressources humaines et financières ont été systématiquement affectées à l'entretien actif, à la remise à neuf ou à la modernisation de l'usine depuis 2003, et probablement depuis sa construction».

Le «rythme de production» de la centrale a varié en fonction des besoins des programmes nucléaires du Nord, des travaux de maintenance et de modernisation, de l'état opérationnel de ses réacteurs et de ses usines de centrifugeuses à gaz, ainsi que de la disponibilité de l'électricité, mais il a «progressé de manière relativement régulière», selon le groupe de réflexion.

Les négociations nucléaires entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont au point mort depuis plus d'un an en raison de divergences sur la portée de la dénucléarisation de la Corée du Nord et des concessions américaines, dont l'allégement des sanctions.

«Bien qu'il ne soit pas clair si le sujet a été abordé lors du sommet avorté de Hanoï les 27 et 28 février 2019», a déclaré le CSIS, faisant référence à la deuxième rencontre entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, «le démantèlement de l'usine d'uranium de Pyongsan devrait être un élément essentiel à tout futur accord nucléaire significatif de "démantèlement complet, vérifiable et irréversible" entre les Etats-Unis et la Corée du Nord».

Une usine d'uranium nord-coréenne continue à être en service et modernisée - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page