Go to Contents Go to Navigation

(4e LD) Coronavirus : inquiétudes sur les clusters d'infections liés à des rassemblements religieux

Actualités 01.06.2020 à 16h08

SEOUL, 01 juin (Yonhap) -- Les autorités sanitaires sud-coréennes ont accru ce lundi leur surveillance sur les clusters d'infections sporadiques du nouveau coronavirus (Covid-19), alors que la plupart des nouvelles infections sont liées à des petits rassemblements sur des lieux de culte.

La Corée du Sud a rapporté ce lundi 35 autres cas de nouveaux coronavirus (Covid-19), portant le nombre total de cas dans le pays à 11.503, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Les nouvelles infections ont marqué une légère hausse par rapport aux 27 cas signalés la veille. Mais les données semblent montrer une tendance à la baisse après avoir atteint jeudi dernier 79, le chiffre le plus important en près de deux mois.

Parmi les 30 infections d'origine locale, 23 cas étaient liés à 13 petits lieux de culte à Incheon, à l'ouest de Séoul, et dans la province du Gyeonggi qui entoure la capitale et Incheon.

Les cas provenant de lieux de culte où des petits rassemblements ont eu lieu sans respect des mesures d'hygiène ont fait tirer la sonnette d'alarme face à une possible nouvelle vague d'infections.

Depuis mai, le nombre de cas liés à des rassemblements religieux s'est élevé à 74, selon les KCDC.

En février, le pays avait vu une forte hausse de cas confirmés liés à l'église Shincheonji de Jésus, une secte religieuse locale, à Daegu, le premier épicentre de l'épidémie dans le pays.

«Jusqu'à la diminution des risques d'infections à Séoul et dans ses environs, nous demandons aux personnes de ne pas tenir de réunions religieuses hors ligne», a dit la directrice générale des KCDC, Jeong Eun-kyeong, lors d'un point de presse.

L'apparition d'infections sporadiques a mis les autorités sanitaires en état d'alerte plus élevé face une potentielle vague d'infections de masse à Séoul et dans la région voisine, où la moitié des 50 millions d'habitants du pays résident.

«La région métropolitaine de Séoul a besoin de réponses plus strictes alors que les nouvelles infections au virus et les cas dont les voies de transmission ne sont pas traçables augmentent de façon sporadique», a souligné Yoon Tae-ho, un haut responsable du ministère de la Santé et des Affaires sociales, lors d'un point de presse.

Yoon a également demandé aux citoyens de s'abstenir d'avoir des face-à-face sur les lieux de culte, alors que dans les petits rassemblements qui se déroulent souvent dans des espaces confinés, les gouttelettes se propagent facilement.

«Mais on n'est pas encore au stade d'ajuster le niveau du régime de quarantaine dans la vie quotidienne», a déclaré Yoon. «Le nombre de patients augmente à un niveau supportable de notre système de quarantaine et médical», a-t-il été ajouté.

Le pays se bat contre les infections de masse liées à un centre logistique géré par le leader de l'e-commerce, Coupang Inc., à Bucheon, dans la province du Gyeonggi, juste à l'ouest de Séoul et à des discothèques et bars d'Itaewon, à Séoul.

Au moins 112 cas ont été identifiés dans le centre de distribution depuis que le premier patient du centre été confirmé le 23 mai, selon les KCDC.

Jusqu'à présent, 270 cas sont liés au cluster d'Itaewon, ont ajouté les KCDC.

Restées alarmées par l'augmentation des cas, les autorités sanitaires ont imposé une campagne de distanciation sociale plus stricte dans la région métropolitaine de Séoul pour les deux prochaines semaines, jusqu'au 14 juin.

Après 45 jours de mesure de distanciation sociale plus stricte, le pays a mis en œuvre un régime de «quarantaine dans la vie quotidienne» le 6 mai pour permettre aux citoyens de mener des activités sociales et économiques sous les règles de quarantaine dans un contexte de ralentissement des infections.

Les autorités sanitaires surveillent étroitement le déroulement de la réouverture des écoles par étape qui a commencé le 20 mai, alors que le pays a signalé une augmentation de cas de contamination au virus dans des établissements scolaires et des maternelles.

Les KCDC ont dévoilé des mesures de quarantaine qui peuvent être appliquées sur les plages, alors que 270 plages ouvriront progressivement leurs portes à travers la nation pour la saison estivale.

L'agence a appelé les citoyens à utiliser des plages relativement petites et à s'abstenir de faire des visites en groupe afin de réduire les risques d'infections.

Le pays, cependant, a ajouté cinq infections importées et un décès supplémentaire, portant le bilan des cas mortels à 271. Le taux de mortalité du Covid-19 en Corée du Sud a atteint 2,36%. Cependant, le taux est de 26,51% pour les personnes octogénaires ou plus âgées.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 10.422, soit 17 de plus que la veille, alors que 810 personnes reçoivent actuellement des traitements.

Le pays a effectué 921.391 tests depuis le 3 janvier.

Plage de Haeundae
Yoon Tae-ho, un haut responsable du ministère de la Santé et des Affaires sociales. (Photo d'archives Yonhap)
Des citoyens subissent des tests du nouveau coronavirus (Covid-19) à des stands de dépistage installés à Yeouido, le dimanche 31 mai 2020.
Cette photo, prise le lundi 1er juin 2020, montre l'entrée d'un temple protestant à Incheon, à l'ouest de Séoul, où un foyer d'infections de nouveau coronavirus (Covid-19) a été rapporté.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page