Go to Contents Go to Navigation

La Corée du Nord aurait rebaptisé son ministère en charge du maintien de l'ordre

Actualités 03.06.2020 à 09h21
Tenue d'un rassemblement du ministère de la Sécurité publique le 23 septembre 2017. (KCNA=Yonhap) (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)
Kim Jong-ho (à dr.) nommé à la tête du ministère de la Sécurité publique lors d'une session plénière de l'Assemblée populaire suprême (APS) le 12 avril 2020. (KCNA=Yonhap) (Utilisation en Corée du Sud uniquement et redistribution interdite)

SEOUL, 03 juin (Yonhap) -- La Corée du Nord aurait rebaptisé son ministère en charge du maintien de l'ordre public, selon un rapport de la Radio centrale nord-coréenne (KCBS), probablement suite à des décisions prises lors d'une récente réunion du Parti du travail sur des questions organisationnelles.

En rapportant la construction en cours d'un centre hospitalier à Pyongyang, la KCBS a déclaré que des activités de soutien de grande ampleur avaient été menées par le «ministère de la Sécurité sociale».

Le ministère a été mentionné pour la première fois par un média nord-coréen et serait le nouveau nom du ministère de la Sécurité publique, l'équivalent de l'Agence nationale de la police coréenne (KNPA) en Corée du Sud.

Les médias nord-coréens l'ont désigné comme le ministère de la Sécurité publique jusqu'au 24 mai. On ne connaît pas exactement la date et la raison du changement de nom.

Celui-ci semble avoir eu lieu après que le dirigeant Kim Jong-un a présidé une réunion élargie de la Commission militaire centrale le mois dernier. Le ministère est sous le contrôle de la commission du Parti du travail.

Les médias nord-coréens avaient rapporté plus tôt que la réunion a abordé des «mesures organisationnelles et politiques pour renforcer davantage l'ensemble des forces armées».

En février, le ministère sud-coréen de l'Unification a affirmé que la Corée du Nord aurait nommé Kim Jong-ho à la tête du ministère de la Sécurité publique même si des détails concernant Kim n'étaient pas disponibles.

Des observateurs ont estimé qu'il serait toujours aux commandes de l'agence rebaptisée.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page