Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : les cas liés à des rassemblements religieux renforcent les craintes d'une nouvelle vague

Actualités 03.06.2020 à 11h42

SEOUL, 03 juin (Yonhap) -- Le nombre de cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) a rebondi ce mercredi en Corée du Sud alors que les infections de masse liées à des rassemblements religieux dans la zone métropolitaine de Séoul continuent à se multiplier.

Le pays a ajouté 49 cas de nouveau coronavirus, dont 46 infections locales, portant le nombre total à 11.590, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Hormis quatre cas, les cas ont été tous identifiés dans la région de la capitale, qui abrite la moitié des 50 millions d'habitants du pays, suscitant des inquiétudes selon lesquelles une nouvelle vague d'infections au Covid-19 pourrait se produire.

Des élèves font la queue pour se faire mesurer la température corporelle avant d'entrer dans des salles de classe dans un lycée à Gwangju, à 329 km au sud de Séoul, le mercredi 3 juin 2020.

Le nombre quotidien de nouvelles infections a ralenti malgré une fluctuation depuis qu'il a atteint la semaine dernière 79, le niveau le plus élevé en deux mois.

Le chiffre est resté inférieur à 40 ces quatre derniers jours. Un nombre de cas supérieur à 50 signifierait que la Corée du Sud devra considérer sérieusement un retour à la distanciation sociale stricte et une nouvelle fermeture des écoles et des établissements publics à travers le pays.

Les transmissions liées à des lieux de culte à Séoul et dans sa région constituent une nouvelle source d'inquiétudes pour les autorités sanitaires.

Après que le pays a allégé les directives de distanciation sociale au début de mai, il a rapporté plus de 100 cas dans des temples protestants. Presque la moitié d'entre eux ont été rapportés dans la zone de métropolitaine de Séoul.

Mardi, le nombre de cas liés à 23 petits temples à Incheon et dans la province du Gyeonggi, s'est élevé à 45, 22 de plus que la veille, selon les KCDC. Ces cas sont apparus dimanche dernier.

Depuis le 6 mai, la Corée du Sud met en œuvre le régime de «quarantaine dans la vie quotidienne» visant à normaliser la plupart des activités quotidiennes selon les mesures de quarantaine de base.

L'allégement de la distanciation sociale est toutefois en péril, car des infections de masse parmi des clubbeurs, au centre de Séoul, sont apparues au début du mois dernier. Plus récemment, les contaminations liées à un centre logistique constituent une tâche difficile à résoudre pour les autorités sanitaires.

Suite au bond des nouvelles infections liées à des discothèques et au centre de distribution, juste à l'ouest de Séoul, la Corée du Sud cherche à renforcer les mesures de quarantaine à Séoul et dans sa région.

Les autorités sanitaires ont averti que les citoyens seraient obligés de revenir au régime de distanciation sociale stricte si elles échouent à contrôler la propagation du virus avant le 14 juin.

Jusqu'à mardi, un total de 270 infections avaient un lien avec des clubbeurs et 117 cas avec l'entrepôt géré par le géant de l'e-commerce Coupang.

Des enseignants accueillent des élèves avec des pancartes de bienvenue dans un lycée à Pohang, à 374 km au sud-est de Séoul, le mercredi 3 juin 2020.

Les infections sporadiques mettent également les autorités sanitaires à l'épreuve alors que plus d'élèves sont retournés à l'école.

Les élèves ont fait leur retour dans les salles de classe de manière progressive depuis la fin du mois dernier, même si certaines écoles, dont la plupart se situent dans la zone métropolitaine de Séoul, ont été forcées de reporter la rentrée à cause d'infections locales.

Ce mercredi, les élèves en première année de lycée, en deuxième année de collège et d'autres écoliers sont retournés dans leurs salles de classe.

Quand la troisième phase de réouverture d'écoles sera achevée, près de 77% de tous les élèves sud-coréens assisteront aux cours en personne.

Cependant, les écoles devront continuer à respecter les mesures de prévention, avec des déjeuners respectant les distances de sécurité, la présence d'élèves à tour de rôle, la réduction de la durée des cours et une combinaison de cours en ligne et hors ligne.

Le pays a ajouté un autre décès, alourdissant le bilan de cas mortels à 273. Le taux de mortalité est de 2,36%.

Le nombre cumulé de cas importés est de 1.269, en hausse de trois par rapport à la veille.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet a atteint 10.467, soit 21 de plus que la veille. Environ 90% des patients locaux atteints du Covid-19 ont guéri.

La Corée du Sud a effectué 956.852 tests de dépistage depuis le 3 janvier, dont 17.011 hier. Le pays a rapporté son premier cas impliquant une Chinoise le 20 janvier.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page