Go to Contents Go to Navigation

Les artistes K-pop soutiennent le mouvement Black Lives Matter aux Etats-Unis

Sport/Culture 03.06.2020 à 18h31

SEOUL, 03 juin (Yonhap) -- Les artistes de K-pop de divers genres ont ouvertement exprimé leur soutien au mouvement Black Lives Matter (BLM) aux Etats-Unis, condamnant le racisme et rendant hommage à la culture afro-américaine comme source d'inspiration importante de la K-pop d'aujourd'hui.

L'artiste R&B Crush fait partie des artistes de la K-pop ayant exprimé son soutien sur les réseaux sociaux. Le chanteur, star du hip-hop, a publié lundi une image qui disait : «Il ne suffit pas d'être tranquillement non-raciste, il faut maintenant être vocalement anti-raciste».

«De nombreux artistes et personnes dans le monde entier s'inspirent tellement de la culture et de la musique noires, moi y compris. Nous avons le devoir de respecter chaque race», a également écrit Crush.

Jay Park, fondateur du label de hip-hop H1GHR Music, a également exprimer sa colère sur Instagram suite à l'assassinat de George Floyd par la police américaine, qui a alimenté la colère et les protestations dans toute l'Amérique. «Personne ne veut l'admettre car ils ont tous peur d'assumer la responsabilité d'innombrables années de traitements inhumains et injustes», a déclaré Jay Park à propos du racisme en Amérique.

H1GHR Music a reporté la sortie d'un titre produit en collaboration entre Park et ses collègues du label Sik-K et Haon en solidarité avec le mouvement «Blackout Tuesday», dans lequel les principaux labels de musique américains ont décidé d'un moratoire d'un jour sur les affaires afin de soutenir la protestation.

Le label a également affiché une photo de ses artistes brandissant une pancarte «Black Lives Matter» et a annoncé le don collectif de ces derniers de 21.000 dollars à la Black Lives Matter Organization.

Mark, membre du boys band GOT7, a également écrit sur Twitter «Stay strong, stay safe», ainsi qu'un lien vers un site web où l'on peut apporter son soutien et verser des dons au mouvement BLM. Mark a également joint une image montrant qu'il a fait un don de 7.000 dollars à la cause BLM.

Mark de GOT7. (Photo fournie par JYP Entertainment. Archivage et revente interdits)
La chanteuse Yubin. (Photo fournie par rrr Entertainment. Archivage et revente interdits)

Amber, chanteuse-productrice et membre du girls band f(x), a eu un point de vue plus critique sur la question, s'en prenant au président américain Donald Trump pour ce qu'elle a décrit comme «la promotion du racisme». «Nous devons rester unis parce que nos frères et sœurs de la communauté noire meurent pour la simple raison d'exister», a écrit Amber sur Twitter.

«Peu importe la couleur de votre peau, cela vous affecte. Le racisme n'est pas mort», a déclaré Eric Nam sur Twitter. «Signez les pétitions, élevez la voix et faites ce que vous pouvez.»

Jae du groupe DAY6 a montré qu'il a fait une donation au Minnesota Freedom Fund, un fonds américain à but non lucratif qui soutient la cause BLM. La chanteuse Yubin, ancienne membre de Wonder Girls, a également affiché une image avec Black Lives Matter traduit en plusieurs langues.

Jo Kwon de 2AM a écrit en coréen, «Ce n'est pas leur problème, c'est le problème de l'humanité», avec les hashtag #blacklivesmatter et #georgefloyd. Johnny de NCT 127 a écrit sur Instagram, «S'il vous plaît, que tout le monde soit en sécurité. Je te vois, je prends soin de toi», a écrit Johnny de NCT 127 sur Instagram.

Les réactions des fans de la K-pop, dans le pays et à l'étranger, ont été pour la plupart positives. Ils ont salué et remercié les artistes d'avoir montré leur soutien à la communauté afro-américaine, qui compte de plus en plus de fans de K-pop.

Certains, cependant, affirment que les artistes K-pop, étant donné leur influence croissante sur la scène internationale, peuvent faire beaucoup plus.

«Il faut que ce soit quelque chose en quoi ils continuent à croire et à pour laquelle ils s'impliquent en tant que (star de la K-pop) et être humain. Nous voulons des dons. Nous voulons un soutien direct», a déclaré Ahomari Turner, 28 ans, de Columbia, en Caroline du Sud.

Turner, une podcasteuse afro-américaine et fan de K-pop depuis 2008, a ajouté qu'elle «apprécierait qu'ils en fassent plus».

L'industrie K-pop, qui se caractérise par des obligations contractuelles strictes, pourrait empêcher les artistes de prendre des mesures et de faire des déclarations plus fermes, ont observé certains.

«Les (stars de la K-pop) qui se sont exprimées, même si c'est le strict minimum, je l'apprécie quand même. Cela me permet de savoir qu'elles ont conscience des choses et, espérons-le, que cette conscience se répandra parmi leurs fans coréens», a déclaré Chermel Porter, un auteur musical afro-américain indépendant basé dans le New Jersey. «En fin de compte, ce n'est pas parce qu'un groupe ne s'exprime pas qu'il ne sait pas ce qui se passe. Je comprends le problème des contrats avec certaines agences», a-t-il ajouté.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page