Go to Contents Go to Navigation

(LEAD) Coronavirus : moins de 40 nouvelles infections sur fond d'efforts pour contenir les cas liés aux rassemblements religieux

National 04.06.2020 à 11h28

SEOUL, 04 juin (Yonhap) -- Le nombre quotidien de cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) en Corée du Sud est tombé en dessous de 40 ce jeudi alors que les autorités sanitaires se retroussent les manches pour contenir les infections en grappes liées aux lieux de culte dans la région métropolitaine de Séoul, mais les autorités sanitaires restent vigilantes car les écoles sont sur la bonne voie pour une réouverture complète.

Le pays a ajouté 39 autres cas de nouveau coronavirus, dont 33 infections locales, portant le bilan à 11.629, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Un jour plus tôt, le pays avait signalé 49 patients contaminés au Covid-19, interrompant quatre jours consécutifs avec moins de 40 nouvelles infections.

Les transmissions liées à des temples protestants dans la capitale sud-coréenne et ses environs ont représenté une nouvelle source de préoccupations pour les autorités sanitaires, avec les cas en relation avec des amateurs de clubs du quartier d'Itaewon, réputé pour sa vie nocturne, et de l'entrepôt d'un géant du commerce électronique.

Un officiel applique du désinfectant sur les mains de personnes faisant la queue devant une clinique temporaire à Incheon, à l'ouest de Séoul, le 3 juin 2020.

Jeudi, le nombre de contaminations liées à 30 petits temples d'Incheon et de la province du Gyeonggi, détectées pour la première fois dimanche dernier, a atteint 63, soit 10 de plus qu'un jour plus tôt, selon les KCDC.

Le nombre d'infections en relation avec des clubs d'Itaewon a atteint 272, et 119 cas étaient liés à l'entrepôt géré par Coupang mercredi.

Séoul a lancé le 6 mai un programme de distanciation sociale assouplie, qui visait à normaliser la plupart des activités publiques et commerciales.

Cependant, certains ajustements ont été apportés récemment, alors que le pays était aux prises avec une série d'infections en grappes, qui ont frappé durement la région métropolitaine de Séoul, densément peuplée, qui abrite environ la moitié des 51 millions d'habitants du pays.

Tout en conservant l'essentiel de ce qu'il appelle la «quarantaine dans la vie quotidienne», des mesures strictes ont de nouveau été adoptées dans la zone métropolitaine, réglementant le fonctionnement des établissements de divertissement.

La Corée du Sud prévoit d'étendre ces réglementations à l'ensemble du pays si le nombre de nouvelles infections ne baisse pas d'ici le 14 juin.

Tout chiffre quotidien supérieur au seuil de 50 signifie que le pays doit sérieusement envisager de revenir à une stricte distanciation sociale, bien qu'il ait déclaré tenir compte de divers facteurs avant d'éventuellement prendre cette décision.

Les infections en grappes sporadiques, ainsi que les cas «isolés» qui ne peuvent être retracés à une source connue, sont en train de devenir des obstacles majeurs à l'objectif du pays de normaliser complètement le fonctionnement des écoles d'ici la semaine prochaine.

Des visiteurs sont testés pour le nouveau coronavirus dans une clinique temporaire à Incheon, à l'ouest de Séoul, le 3 juin 2020.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page