Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Samsung demande aux médias de s'abstenir d'alimenter les spéculations

Actualités 07.06.2020 à 15h26

SEOUL, 07 juin (Yonhap) -- Le groupe Samsung a demandé ce dimanche aux médias de s'abstenir de publier des articles spéculatifs liés à l'enquête du Parquet sur la fusion controversée entre deux filiales.

«Des rapports spéculatifs ou non confirmés, voire même avec des sources douteuses, continuent à être publiés récemment. Parmi eux, quelques articles sont basés sur une conviction de culpabilité», a fait savoir le groupe dans un communiqué publié par l'équipe de communication de Samsung Electronics Co.

Samsung a noté que «les articles (spéculatifs) soulèvent les inquiétudes sur des décisions déformées de la justice» et demandé aux médias de s'abstenir de publier des rapports injustes et infondés.

L'appel a été fait alors que le Parquet intensifie son enquête sur la fusion entre Samsung C&T Corp. et Cheil Industries Inc. en 2015, en particulier pour savoir si Lee Jae-yong, l'héritier du conglomérat, a été impliqué ou non dans le projet d'abaisser intentionnellement la valeur de Samsung C&T afin qu'il puisse facilement succéder à son père Lee Kun-hee.

Les procureurs se penchent aussi sur un soupçon de fraude comptable de Samsung BioLogics Co., filiale de Cheil Industries en 2015.

Le Parquet a demandé jeudi un mandat d'arrêt contre Lee. La Cour centrale du district de Séoul tiendra un interrogatoire afin de décider de l'émission ou non d'un mandat d'arrêt à son encontre. Si le mandat d'arrêt est accepté, il s'agira de la première arrestation de Lee suite à des charges criminels depuis 2017.

Samsung a également mis en avant que le groupe faisait face à des difficultés d'activités sans précédent à cause de l'enquête du Parquet, de la situation du Covid-19 et des conditions commerciales détériorées causées par la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

«Il est très regrettable que nous ayons causé de l'embarras en raison d'une crise de gestion à un moment où Samsung doit être le leader pour surmonter la crise économique consécutive aux répercussions prolongées du Covid-19», a fait savoir Samsung.

Le groupe a demandé aux médias d'aider davantage l'entreprise «pour que Samsung puisse assumer un rôle permettant à la Corée du Sud de surmonter la crise économique».

Le vice-président de Samsung Electronics Co., Lee Jae-yong, avant une conférence de presse pour présenter des excuses suite aux irrégularités liées à sa succession et aux problèmes concernant le syndicat, le mercredi 6 mai 2020, au siège de Samsung Electronics à Séoul.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page