Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul demande des efforts internationaux pour un monde sans armes nucléaires

Actualités 10.06.2020 à 11h06

SEOUL, 10 juin (Yonhap) -- Le deuxième vice-ministre des Affaires étrangères Lee Tae-ho a appelé à des efforts internationaux continus pour atteindre les objectifs partagés de prévenir la prolifération des armes nucléaires et de promouvoir leur utilisation pacifique, a fait savoir ce mercredi son ministère.

Il a formulé cette demande durant la conférence ministérielle de Stockholm sur le désarmement nucléaire et le traité de non-prolifération (TNP) qui s'est déroulée mardi soir en ligne pour discuter de la coopération afin de faire avancer les engagements dans le cadre du TNP.

L'initiative de Stockholm est un corps consultatif composé de 16 Etats sans armes nucléaires qui vise à obtenir des résultats plus pragmatiques et axés sur la performance.

«Le TNP doit poursuivre son rôle de pierre angulaire du régime de désarmement et de non-prolifération nucléaires internationaux», a-t-il souligné. «La communauté internationale doit travailler ensemble pour assurer que le désarmement nucléaire progresse vers un monde sans armes nucléaires.»

Cette année marque le 50e anniversaire de la signature du TNP. Une conférence d'examen du TNP devait avoir lieu plus tôt cette année à New York mais a été reportée à l'année prochaine à cause du nouveau coronavirus (Covid-19).

Lors de la conférence de mardi, Lee a aussi mis l'accent sur la forte volonté de la Corée du Sud d'appliquer les engagements du TNP.

«En tant que bénéficiaire du régime de TNP qui garantit la prévention de la prolifération des armes nucléaires et l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire, la Corée du Sud contribue activement au renforcement du régime et au succès de la conférence d'examen du TNP», a-t-il dit.

En novembre de l'année dernière, la Commission du désarmement des Nations unies a adopté par consensus une résolution dressée par la Corée du Sud qui encourage la participation des jeunes dans les questions de désarmement et de non-prolifération.

Le deuxième vice-ministre des Affaires étrangères Lee Tae-ho prend la parole durant la visioconférence ministérielle de Stockholm sur le désarmement nucléaire et le traité de non-prolifération (TNP), à Séoul, le mardi 9 juin 2020. (Photo fournie par le ministère des Affaires étrangères. Revente et archivage interdits)

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page