Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La Corée du Sud n'appellera plus la Corée du Nord via la ligne de liaison

Corée du Nord 10.06.2020 à 15h11

SEOUL, 10 juin (Yonhap) -- La Corée du Sud ne cherchera pas à contacter la Corée du Nord via la ligne de liaison jusqu'au retour à la normale de ses activités, a déclaré ce mercredi le ministère de l'Unification, après que Pyongyang a coupé les lignes téléphoniques transfrontalières.

Mardi, la Corée du Nord a défini le Sud comme un «ennemi» et a annoncé la coupure de toutes les lignes de communication intercoréennes à cause des prospectus anti-Pyongyang envoyés depuis le Sud. Depuis, elle n'a pas répondu aux appels téléphoniques de la Corée du Sud via les hotlines de liaison et militaires.

«Notre appel d'hier à midi est resté sans réponse. Nous n'avons pas fait de tentative depuis», a fait savoir le porte-parole du ministère, Yoh Sang-key, durant une conférence de presse. «Nous ne tenterons pas d'appeler tous les jours jusqu'à ce qu'il y ait un accord pour reprendre l'opération des lignes de communication intercoréennes.»

La décision de la Corée du Nord de couper toutes les lignes de communication entre les deux Corées est survenue plusieurs jours après que Pyongyang a menacé de fermer le bureau de liaison intercoréen et d'arrêter les principaux programmes transfrontaliers en définissant les envois de tracts comme un acte hostile violant la série d'accords de paix entre les deux parties.

Les deux Corées avaient ouvert le bureau de liaison à la ville frontalière nord-coréenne de Kaesong en septembre 2018 dans le cadre d'efforts pour faciliter les échanges et la coopération transfrontaliers en maintenant une chaîne de communication et la faisant opérer 24h sur 24.

Elles avaient des employés là-bas jusqu'à début janvier mais le bureau a été fermé temporairement sur fond de craintes du coronavirus.

Elles ont ouvert de nouvelles lignes de téléphone et de fax entre Séoul et Pyongyang grâce auxquelles elles ont eu des contacts réguliers, deux fois par jour, principalement pour assurer leur fonctionnement normal.

Cette photo d'archives montre un officiel sud-coréen en train de faire un appel d'essai avec la Corée du Nord via une hotline, le 1er janvier 2018, installée dans le bureau de liaison intercoréen au village de Panmunjom.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page