Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Séoul et Washington ont effectué des exercices de défense antimissile comme prévu

Actualités 10.06.2020 à 15h28
Missile Patriot. (Photo d'archives Yonhap)
Site du THAAD à Seongju. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 10 juin (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis ont déjà effectué des exercices de défense aérienne et antimissile comme prévu plus tôt cette année, a fait savoir ce mercredi le ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo, même si les deux parties ont reporté une manœuvre printanière annuelle à cause du nouveau coronavirus (Covid-19).

Lors d'une réunion des hauts commandants, le ministre a révélé que la Corée du Sud et les Etats-Unis ont mené une manœuvre destinée à vérifier l'état de préparation au combat des forces aériennes combinées et un exercice d'intégration des systèmes de défense antimissile «normalement comme prévu au premier semestre de cette année». Jeong n'a pas fourni d'autres détails.

Un officier de l'armée a de son côté affirmé que les deux parties ont «effectué des exercices de défense antimissile selon un scénario de menaces de missiles de la Corée du Nord pour partager des renseignements sur de tels tirs et coordonner leurs réponses», en ajoutant qu'ils faisaient partie des exercices réguliers entre les deux pays.

L'exercice était destiné à améliorer les opérations aériennes combinées et à renforcer l'opérabilité de leurs forces, équipements et procédures face aux menaces nord-coréennes, a noté l'officier, en soulignant que cela ne signifiait pas que la Corée du Sud serait intégrée au système de défense antimissile américain plus large.

Au cours de l'exercice, les deux parties auraient simulé l'intégration de leurs moyens de détection et d'interception comme les missiles Patriot de la Corée du Sud et le système de défense antimissile à haute altitude américain (THAAD).

La Corée du Nord continue à renforcer ses capacités balistiques sur fond d'impasse dans les négociations de dénucléarisation avec les Etats-Unis. L'année dernière, elle a dévoilé plusieurs nouveaux types de missiles balistiques de courte portée dont sa version du russe Iskander.

Séoul et Washington effectuent d'habitude des exercices combinés de grande ampleur deux fois par an. Ils ont cependant reporté l'exercice printanier de manière indéterminée à cause du Covid-19 et ne l'ont pas organisé jusqu'a présent alors que la crise sanitaire se poursuit. Des discussions sont actuellement en cours sur leur plan d'organiser un exercice combiné estival, selon des sources.

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page