Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'économie sud-coréenne devrait se contracter de 1,2% en 2020 en raison de la pandémie, selon l'OCDE

Actualités 10.06.2020 à 18h08

SEJONG, 10 juin (Yonhap) -- L'économie de la Corée du Sud devrait se contracter de 1,2% cette année, la pandémie de coronavirus et les mesures de fermeture des frontières ayant affecté les échanges commerciaux et la consommation à travers le monde, a déclaré ce mercredi l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

La prévision actualisée, qui représenterait la plus forte contraction depuis la crise financière asiatique de 1998, marque un net recul par rapport à la prévision de l'OCDE faite en mars, qui prévoyait une expansion de 2%.

La dernière prévision de l'OCDE est plus pessimiste que celle de la Banque de Corée (BOK), qui prévoyait une contraction de l'économie coréenne de 0,2% cette année.

Les prévisions de l'OCDE sont conformes à celles du Fonds monétaire international, qui prévoit une contraction de l'économie coréenne de 1,2% cette année.

La Corée du Sud a connu des centaines de nouvelles infections quotidiennes fin février et début mars mais semble avoir maîtrisé l'épidémie. Néanmoins, les inquiétudes persistent car des foyers d'infection continuent à apparaître à Séoul et dans les régions avoisinantes.

«Grâce à une stratégie efficace pour contenir la propagation du virus, le gouvernement a limité les dommages causés à l'économie nationale et la production diminue moins que dans tout autre pays de l'OCDE», a déclaré l'organisation.

Toutefois, si la Corée du Sud est touchée par une deuxième vague d'infections, l'économie du pays se contractera de 2,5% cette année, a déclaré l'OCDE.

L'OCDE s'attend à ce que l'économie mondiale régresse de 6% cette année, marquant ainsi la pire contraction depuis la Grande Dépression des années 1930.

La Corée du Sud a proposé la semaine dernière son troisième plan budgétaire supplémentaire d'une valeur de 35.300 milliards de wons (29 milliards de dollars) pour aider les industries stratégiques à amortir le coup économique de la pandémie de coronavirus et à protéger les emplois.

Ce budget, le plus important jamais adopté, portera le total des mesures de relance du pays à 270.000 milliards de wons, le gouvernement ayant intensifié ses mesures fiscales et monétaires pour faire face à la pandémie.

La Corée du Sud s'est engagée à maintenir une politique budgétaire agressive pour lutter contre la pandémie, ce qui fera passer le ratio dette/PIB à 43,5% cette année, contre environ 40% avant l'épidémie.

La politique budgétaire de la Corée du Sud peut encore soutenir l'économie, selon l'OCDE.

«Une dette publique faible offre une marge de manœuvre budgétaire, malgré l'augmentation déjà importante des dépenses publiques», a déclaré l'OCDE.

L'économie de la Corée du Sud, qui dépend des exportations, devrait être encore plus touchée par la pandémie car le nouveau coronavirus a perturbé les entreprises à travers le globe et plombé la demande des consommateurs.

Les exportations ont chuté pour le troisième mois consécutif en mai en raison des conséquences économiques croissantes de la pandémie. Les exportations ont chuté de 23,7% pour atteindre 34,8 milliards de dollars le mois dernier, contre 45,7 milliards de dollars l'année précédente.

Pour soutenir l'économie, la Banque de Corée a réduit son taux directeur d'un quart de point de pourcentage à un niveau plancher record de 0,50%.

L'économie sud-coréenne devrait se contracter de 1,2% en 2020 en raison de la pandémie, selon l'OCDE - 1

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page