Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Coronavirus : extension indéfinie de la distanciation sociale stricte dans la région de Séoul

Actualités 12.06.2020 à 14h35

SEOUL, 12 juin (Yonhap) -- Assiégée par une augmentation constante des infections en grappes dans la zone métropolitaine de Séoul, la Corée du Sud a choisi ce vendredi d'étendre indéfiniment sa politique de distanciation sociale stricte dans la région la plus densément peuplée du pays.

Le ministre de la Santé, Park Neunghoo, a déclaré que des mesures plus sévères de prévention des maladies infectieuses seraient appliquées à Séoul et dans les villes adjacentes de la province du Gyeonggi, ainsi qu'à Incheon, une ville portuaire située à l'ouest de la capitale sud-coréenne, jusqu'à ce que le nombre de cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) dans la région diminue à un chiffre unique.

«Nous avons décidé d'étendre les mesures renforcées avec des mesures supplémentaires et la décision vise à enrayer la propagation du virus dans la région métropolitaine de Séoul», a dit Park lors d'un point de presse.

Depuis le 29 mai, des mesures de distanciation sociale renforcées de deux semaines sont en place dans la région métropolitaine de Séoul, qui abrite la moitié des 50 millions d'habitants du pays, en raison d'une série d'infections en grappes imputables aux boîtes de nuit, à un centre de distribution et à des rassemblements religieux.

Le 6 mai, le pays est passé à une distanciation sociale relâchée avec une réouverture progressive des écoles à partir de la mi-mai.

Des membres du personnel sanitaire désinfectent une salle de classe dans une école primaire de Séoul, le jeudi 11 juin 2020.

Les mesures comprenaient la fermeture d'installations publiques, y compris les musées et les parcs, tandis que les entreprises étaient invitées à adopter des systèmes de travail flexibles et à suivre strictement les règles de distanciation sociale. Les établissements de divertissement, tels que les bars et les clubs, ont été instamment priés de suspendre leurs activités, ainsi que les instituts privés.

Dans la dernière initiative gouvernementale, les registres d'entrée basés sur le code QR pour tous les visiteurs seront également obligatoires pour les instituts privés et les salles de jeux en ligne, en plus des établissements de divertissement.

Selon les autorités sanitaires, 96,4% des nouveaux cas de Covid-19 au cours des deux dernières semaines ont été identifiés dans la région métropolitaine de Séoul.

Si la situation du virus dans la zone métropolitaine ne s'améliore pas, Park a déclaré que les autorités sanitaires proposeraient des directives de distanciation sociale plus strictes.

Ces derniers jours, les nouveaux cas journaliers de contamination planaient autour de 50, le seuil que les autorités sanitaires considèrent comme un critère de normalisation de la plupart des activités quotidiennes à la condition que les gens suivent les mesures sanitaires de base.

La première grande éclosion de grappes dans la capitale nationale est survenue à Itaewon, un quartier de Séoul réputé pour sa vie nocturne, au début du mois de mai. Plus de 270 cas ont été liés au cluster d'Itaewon.

Ensuite, un centre de distribution à Bucheon, à l'ouest de Séoul, est apparu comme une nouvelle source d'infections au Covid-19. Jusqu'à ce vendredi, pas moins de 147 cas étaient en relation avec l'installation logistique gérée par le géant du commerce électronique Coupang Inc.

Alors que les cas liés à Itaewon et au centre de distribution ont commencé à ralentir, les infections sporadiques en rapport avec des rassemblements religieux ont commencé à augmenter à partir de juin. Jusqu'à présent, 95 patients avaient fréquenté des temples protestants de la région métropolitaine.

Le bureau d'une entreprise de vente à domicile à Séoul a stoppé ses activités après qu'un foyer de contamination au nouveau coronavirus (Covid-19) y a éclaté, le 5 juin 2020.

Ces derniers jours, des cas liés à un établissement commercial de vente en porte-à-porte et à un club de tennis de table ont été sources de nouvelles inquiétudes pour les autorités sanitaires. Jusqu'à présent, 139 cas ont été retracés dans une entreprise de vente à domicile, tandis que 61 autres fréquentaient un centre de tennis de table dans le quartier de Yangcheon, dans le sud-ouest de Séoul.

La résurgence de nouveaux cas de virus au cours des dernières semaines a poussé les autorités sanitaires à revenir à la campagne nationale de distanciation sociale stricte que le pays a menée du 22 mars au 5 mai.

Cependant, les autorités sanitaires ont déclaré qu'elles n'avaient pas encore envisagé de passer à une distanciation sociale étendue et stricte, citant que les capacités de quarantaine du pays étaient suffisantes pour gérer la situation virale.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page