Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) L'armée renforce la surveillance suite aux menaces nord-coréennes

Actualités 15.06.2020 à 17h04

SEOUL, 15 juin (Yonhap) -- L'armée sud-coréenne a renforcé la surveillance de la Corée du Nord mais aucun mouvement inhabituel n'a été détecté jusqu'à présent, a déclaré une source ce lundi, après que Pyongyang a menacé de mener des actions militaires contre le Sud.

Dans un communiqué publié samedi, Kim Yo-jong, la sœur cadette du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a déclaré que l'armée se verrait confier le droit de passer à la «prochaine étape» contre le Sud dans le cadre de la dernière menace nord-coréenne suite à des envois de tracts anti-Pyongyang par des militants en Corée du Sud à travers la frontière.

Sur fond d'inquiétudes sur les provocations possibles du Nord à la frontière maritime intercoréenne ou près de la Zone démilitarisée (DMZ) divisant les deux Corées, le Comité des chefs d'état-major interarmées (JCS) a indiqué qu'il n'y avait eu aucune activité inhabituelle de la part du Nord à rapporter.

«Nous surveillons de près les mouvements de l'armée nord-coréenne et maintenons un état de préparation militaire solide. Pour l'instant, il n'y a eu aucun incident sur lequel nous pouvons donner des explications additionnelles», a dit le colonel Kim Jun-rak, porte-parole du JCS, lors d'une conférence de presse.

Une source a indiqué que l'armée gardait un œil sur le Nord, des moyens de surveillance étant déployés en première ligne, dans les airs et en mer.

«La surveillance a été renforcée dans son ensemble», a fait savoir la source.

En qualifiant les tensions actuelles sur la péninsule coréenne d'«extrêmement élevées», le ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo a assuré que l'armée maintenait un état de préparation solide face à «toutes les éventuelles situations».

Au cours d'un séminaire à Séoul, le chef de la défense a déclaré que l'armée était en train d'injecter un budget record pour l'amélioration des capacités de réponse à toutes les éventuelles menaces à la sécurité dont celles provenant de la Corée du Nord.

Il a cité le déploiement d'armes avancées, tels que le chasseur furtif F-35A et l'avion sans pilote Global Hawk, comme des mesures que la Corée du Sud a prises pour faire face aux menaces extérieures.

«Dans le but d'endiguer et répondre efficacement aux menaces nucléaires et balistiques de la Corée du Nord, notre armée continuera à développer diverses mesures pour mettre en œuvre une stratégie de dissuasion sur mesure basée sur l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis solide», a-t-il souligné.

Cette photo, prise le dimanche 14 juin 2020, montre le village frontalier nord-coréen de Kaepung.

mjp@yna.co.kr

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page