Go to Contents Go to Navigation

Un jour dans l'histoire de la Corée

Sport/Culture 01.07.2020 à 00h00

01 juillet

1906 -- Une agence coloniale japonaise prend le contrôle des chemins de fer de la dynastie Joseon. Nommée «Joseon Tonggambu», l'agence à Séoul avait été créée par l'empire du Japon l'année précédente dans le cadre de ses efforts visant à saisir les droits diplomatiques et à augmenter progressivement son emprise sur l'autorité royale. La Corée a été colonisée par le Japon de 1910 à 1945.

1950 -- Des troupes terrestres américaines arrivent dans le port de Busan, à 450 kilomètres au sud de Séoul. Des navires de combat canadiens partent pour la Corée du Sud suite à la décision des forces de la coalition de l'ONU de prendre part à la guerre de Corée, qui a éclaté le 25 juin lorsque la Corée du Nord a attaqué la Corée du Sud. Le Conseil de sécurité de l'ONU avait tenu une réunion d'urgence pour adopter une résolution sur l'envoi de troupes de la coalition au Sud pour repousser les forces de la Corée du Nord. La guerre se terminera par un armistice le 27 juillet 1953, laissant les deux Corées techniquement en état de guerre.

1957 -- Le Commandement des Nations unies est transféré du Japon en Corée du Sud. Son siège est actuellement situé à Yongsan, dans le centre de Séoul.

1967 -- L'ancien général Park Chung-hee est assermenté comme président pour un deuxième mandat. Park a pris le pouvoir par un coup d'Etat militaire en 1961 et a été officiellement nommé président par le Parlement en 1963. Pour rester à la tête du pays, Park modifiera la Constitution en 1969 pour permettre à un président d'effectuer trois mandats consécutifs. Park sera réélu en 1971, mais changera une fois de plus la Constitution en 1972 pour s'assurer la présidence à vie. En 1979, cependant, il sera assassiné par le chef de l'Agence centrale du renseignement (aujourd'hui le Service national du renseignement), Kim Jae-kyu. Grâce à des projets ambitieux d'industrialisation du pays, il a réussi à développer économiquement la Corée du Sud, en augmentant le revenu moyen des ménages et les exportations, tout en faisant l'objet de critiques pour son pouvoir dictatorial.

1995 -- Le gouvernement met en œuvre un système de nom réel pour les transactions immobilières afin d'éviter la spéculation effrénée, conformément à une promesse électorale du président Kim Young-sam.

2003 -- La municipalité de Séoul pose la première pierre pour la restauration de Cheonggye-cheon, une rivière qui traverse le cœur de Séoul. La rivière avait été recouverte d'asphalte et de ciment pendant les années d'industrialisation dans les années 70. Le projet s'achèvera en 2005.

2014 -- Un assistant de Yoo Byung-eun, le propriétaire en fuite du Sewol, qui aurait aidé la femme de Yoo à échapper aux autorités est placé en détention.

2015 -- La Cour centrale du district de Séoul rejette la demande d'injonction d'Elliott Management contre Samsung C&T Corp. qui souhaite fusionner avec Cheil Industries Inc., une autre filiale du groupe Samsung. Le fonds d'investissement américain est opposé à cette opération envisagée qui, selon lui, vise à assurer la transition de leadership au sein du premier conglomérat du pays et va à l'encontre des intérêts des actionnaires.

2017 -- Le président Moon Jae-in tient un sommet avec le président américain Donald Trump à la Maison-Blanche afin de discuter des sujets liés au commerce et à la Corée du Nord.

2018 -- Les deux Corées rouvrent un canal radio navire-navire pour faciliter leur communication en mer, une première en 10 ans.

(FIN)

Accueil Haut de page