Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Pompeo a déclaré que la diplomatie de Trump concernant la Corée du Nord n'avait «aucune chance de succès», selon les mémoires de Bolton

Actualités 18.06.2020 à 18h05

SEOUL, 18 juin (Yonhap) -- Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a estimé que la diplomatie nucléaire du président Donald Trump avec la Corée du Nord n'avait «aucune chance de succès», a déclaré John Bolton, ancien conseiller à la sécurité nationale du président américain, dans ses mémoires non publiés.

Dans le livre, intitulé «The Room Where It Happened : A White House Memoir», Bolton a révélé que Pompeo a fait cette remarque un mois après le sommet historique de 2018 entre Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, a rapporté mercredi (heure américaine) le New York Times, citant un exemplaire du livre qu'il a obtenu.

Bolton a également affirmé que le haut diplomate américain, un loyaliste de Trump, s'était moqué de son patron dans son dos alors qu'il l'accompagnait à Singapour. Pompeo a apparemment donné à Bolton une note disant de Trump qu'«il ne dit vraiment que des conneries».

Bolton, un ardent conservateur, a travaillé à la Maison Blanche pendant 17 mois avant que Trump ne le licencie en septembre dernier.

Ses mémoires, remplis de révélations potentiellement préjudiciables à Trump alors que ce dernier brigue un second mandat présidentiel, interviennent alors que les tensions se sont accrues dans la péninsule coréenne après que Pyongyang a menacé de rompre tous les liens avec Séoul et de revenir à sa politique hostile consistant à traiter la Corée du Sud comme un ennemi.

La Corée du Nord a fait sauter mardi le bâtiment abritant le bureau de liaison conjoint dans la ville frontalière de Kaesong.

Les négociations nucléaires entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont au point mort depuis que leur deuxième sommet à Hanoï au début de l'année dernière s'est terminé sans accord.

Le Washington Post, citant également le livre, a rapporté que Pompeo a manqué de respect envers Trump en disant à Bolton qu'il était «en train de faire un arrêt cardiaque» en Arabie Saoudite lorsqu'il a écouté l'appel téléphonique entre Trump et le président Moon Jae-in avant le sommet de Singapour de 2018.

Bolton a également déclaré dans le livre que Trump se souciait peu des détails de l'effort de dénucléarisation en vue du sommet de 2018 et qu'il «ne voyait cela que comme un exercice de publicité».

Les mémoires devraient être publiés la semaine prochaine. Le ministère américain de la Justice a déposé une plainte pour que leur publication soit retardée, faisant valoir que le livre contient des informations classifiées qui doivent d'abord être examinées.

John Bolton, ancien conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, lors d'un forum organisé par le Center for Strategic and International Studies à Washington, D.C., le 30 septembre 2019. (EPA=Yonhap)

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page