Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'héritier de Samsung visite un centre de R&D de puces mémoire

Actualités 19.06.2020 à 17h17

SEOUL, 19 juin (Yonhap) -- Le vice-président de Samsung Electronics Co., Lee Jae-yong, a visité ce vendredi un centre de recherche et développement (R&D) de puces mémoire en Corée du Sud pour vérifier la future stratégie de l'entreprise sur fond d'incertitudes mondiales.

Lee, le chef de facto du conglomérat Samsung, a discuté de la stratégie des affaires du géant technologique avec de hauts cadres dans son centre de R&D à Hwaseong, au sud de Séoul, en abordant des questions allant du développement de systèmes de puces aux plans post-coronavirus.

Le vice-président de Samsung Electronics Co., Lee Jae-yong (2e à partir de la g.), marche avec des cadres dans un centre de R&D de puces mémoire de l'entreprise à Hwaseong, au sud de Séoul, le vendredi 19 juin 2020. (Photo fournie par Samsung Electronics. Revente et archivage interdits)

«Nous sommes dans une situation sévère», a dit Lee. «Notre survie dépend de la manière dont nous nous procurerons rapidement de futures technologies. Nous n'avons pas de temps.»

C'est la deuxième fois cette année que Lee a inspecté le centre de R&D de puces et a souligné l'importance de sa compétitivité pour l'avenir. Il s'était rendu précédemment au centre de R&D le 2 janvier à l'occasion de la nouvelle année.

La visite de Lee est survenue alors que Samsung cherche à surmonter les incertitudes causées par le nouveau coronavirus (Covid-19) et renouvelées par les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

En avril de l'année dernière, Samsung Electronics a annoncé une vision pour devenir le premier fabricant mondial de puces logiques d'ici 2030 en investissant 133.000 milliards de wons (109 milliards de dollars) et de renforcer sa compétitivité dans le système LSI et les activités de fonderie.

Samsung, l'un des principaux fabricants mondiaux de puces mémoire et de smartphones, a annoncé récemment la construction de nouveaux établissements de fonderie et de production de mémoire flash NAND en Corée du Sud. En mai, Lee a visité l'usine de puces de l'entreprise à Xi'an, en Chine, pour vérifier ses plans d'activités.

La visite de Lee est survenue aussi après qu'il a échappé à une arrestation la semaine dernière pour son éventuelle implication dans une fusion controversée entre deux filiales de Samsung en 2015.

Les procureurs soupçonnent Lee et la direction du groupe d'avoir voulu réduire intentionnellement la valeur de Samsung C&T avant sa fusion avec Cheil Industries afin de faciliter la passation de pouvoir entre le père malade Lee Kun-hee et Lee Jae-yong.

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page