Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Des photos du CICR donnent un aperçu rare de la vie de réfugiés et prisonniers pendant la guerre de Corée

Actualités 24.06.2020 à 11h11

SEOUL, 24 juin (Yonhap) -- Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a dévoilé des dizaines de photos de la guerre de Corée qu'il conservait depuis longtemps, offrant un rare aperçu de la désolation, de la détresse et même de la résilience dont des gens ont fait preuve avec apparemment peu d'espoir à l'horizon.

L'agence de presse Yonhap a obtenu 70 photographies en noir et blanc prises par le CICR et les a publiées ce mercredi, à temps pour le 70e anniversaire du déclenchement du conflit qui a duré de 1950 à 1953. C'est la première fois que l'organisation basée à Genève dévoile un si grand nombre de clichés liés à la guerre.

Un garçon serre la main d'un officiel du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) dans un camp de prisonniers de guerre à Geoje sur cette photo prise le 4 juin 1951 par le CICR. (Photo fournie par le CICR. Revente et archivage interdits)

La plupart des photos montrent la vie dans des camps de fortune de prisonniers de guerre construits dans des lieux tels que l'île méridionale de Geoje et la ville portuaire de Busan, dans le sud-est de la péninsule, où des prisonniers de guerre nord-coréens et chinois ont été détenus.

Parmi elles, une photo montre un petit garçon avec un chapeau et un pantalon ample souriant et serrant la main d'un responsable du CICR au camp de Geoje. Les détails de son identité ne sont pas disponibles, mais on peut y voir que même la réalité abjecte ne pouvait masquer la naïveté de l'enfant.

Une manifestation sportive en l'honneur du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) se déroule dans le camp de prisonniers de guerre à Geoje sur cette photo prise par le CICR en juin 1951. (Photo fournie par le CICR. Revente et archivage interdits)

Certaines photos montrent des prisonniers de guerre se livrant à diverses activités sportives et récréatives, qui ont été principalement organisées par le CICR afin de les aider à rester en bonne santé et à s'adapter à la vie dans les camps.

Une foule de gens a été immortalisée en train de regarder un match de «ssireum», ou lutte coréenne traditionnelle. Un petit groupe de personnes a également été photographié chantant et dansant ensemble sur une scène.

Le CICR a également dévoilé des images sur un échange avec la Corée du Nord de prisonniers de guerre blessés ou malades. Les photos ont été prises à Munsan, une ville située juste au sud de l'actuelle frontière intercoréenne, en mai 1953, soit un mois avant la fin de la guerre qui s'est soldée par une trêve et non un traité de paix, selon le CICR.

Deux prisonniers de guerre exécutent une danse de style russe lors d'un spectacle donné en l'honneur du délégué du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) sur cette photo prise par le CICR en juin 1951. (Photo fournie par le CICR. Revente et archivage interdits)

En plus des photos de prisonniers de guerre, dans un Séoul presque rasé, de longues files de réfugiés et même de personnes s'aventurant à vendre divers produits malgré la menace persistante de bombardements ont également été capturées à travers les objectifs du personnel du CICR.

La guerre de Corée a éclaté le 25 juin 1950, lorsque des troupes nord-coréennes menées par des chars ont envahi la Corée du Sud. Les Etats-Unis et 20 autres pays alliés ont combattu aux côtés du pays du Matin-Clair, ce qui a marqué le premier conflit armé majeur de la guerre froide opposant les communistes aux non-communistes au niveau international.

Un chœur de prisonniers de guerre chantent en l'honneur du délégué du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) au camp à Geoje sur cette photo prise par le CICR en juin 1951. (Photo fournie par le CICR. Revente et archivage interdits)

Selon les données du gouvernement, environ 140.000 soldats sud-coréens ont été tués au combat au cours du conflit de trois ans qui a laissé la péninsule coréenne en ruine, tandis que 450.000 ont été blessés.

Le CICR a envoyé du personnel dans la péninsule coréenne presque dès le début de la guerre pour vérifier si les prisonniers de guerre et les réfugiés étaient traités humainement conformément à la troisième Convention de Genève.

La troisième Convention de Genève a été adoptée en 1929 et révisée en 1949 pour exiger un traitement humain des prisonniers de guerre. Elle a été appliquée pour la première fois depuis la révision pendant la guerre de Corée.

Cette photo prise le 5 juin 1951 par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) montre la préparation de repas au camp de prisonniers de guerre à Geoje avec le système de marmites coréennes chauffées avec du bois. Sur la photo figurent aussi le délégué du CICR Frédérick Bieri et le commandant de l'enclos no. 7 Cooper. (Photo fournie par le CICR. Revente et archivage interdits)

«Le Comité international de la Croix-Rouge est une organisation humanitaire neutre, indépendante et impartiale, qui fournit protection et assistance aux populations touchées dans les conflits armés et autres situations d'urgence», a déclaré à Yonhap Charles Sabga, chef du bureau du CICR à Séoul.

«Le CICR est heureux de commémorer le 70e anniversaire de la guerre de Corée en partageant des photos du CICR d'importance historique», a-t-il ajouté.

Lancé en 1863, le CICR est l'une des plus anciennes organisations humanitaires mondiales principalement impliquées dans l'aide en temps de guerre. Il a ouvert ses bureaux en Corée du Nord et Corée du Sud en 2002 et 2015, respectivement.

Des gens préparent des repas dans un camp de prisonniers de guerre à Geoje sur cette photo prise par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) le 4 juin 1951. (Photo fournie par le CICR. Revente et archivage interdits)
Cette photo prise par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en janvier 1952 montre des habitations à Séoul détruites après des bombardements. (Photo fournie par le CICR. Revente et archivage interdits)
Cette photo prise par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) en janvier 1952 montre un marché reconstruit sur des décombres à Séoul. (Photo fournie par le CICR. Revente et archivage interdits)
Une foule de réfugiés montent dans des trains à Daegu sur cette photo prise le 29 décembre 1950 par Jacques de Reynier. (Photo fournie par le CICR. Revente et archivage interdits)
Des réfugiés montent sur des toits de wagons à Daegu sur cette photo prise le 29 décembre 1950 par Jacques de Reynier. (Photo fournie par le CICR. Revente et archivage interdits)

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page