Go to Contents Go to Navigation

Les chefs des défenses sud-coréenne et américaine exhortent le Nord à respecter les accords de paix

Corée du Nord 25.06.2020 à 09h12

SEOUL, 25 juin (Yonhap) -- Le ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo et le secrétaire américain à la Défense Mark Esper ont exhorté ce jeudi la Corée du Nord à respecter les accords historiques de 2018 que la nation communiste a signés pour la paix sur la péninsule coréenne.

Dans une déclaration commune marquant le 70e anniversaire du déclenchement de la guerre de Corée (1950-1953), Jeong et Esper ont également déclaré qu'ils continueraient à soutenir la diplomatie pour la dénucléarisation complète de la Corée du Nord et ont réaffirmé leur engagement à maintenir une position de défense combinée ferme.

«Les deux dirigeants appellent la Corée du Nord à respecter ses engagements conformément aux accords tels que la déclaration commune signée à Singapour après le sommet Corée du Nord-Etats-Unis et l'accord militaire intercoréen du 19-Septembre», indique le communiqué.

L'anniversaire de la guerre survient après des semaines d'intensification des tensions sur la péninsule, à la suite des menaces de la Corée du Nord de mettre en œuvre des mesures d'action militaire contre le Sud afin d'exprimer sa colère contre l'envoi par des transfuges et des activistes de tracts anti-Pyongyang par-delà la frontière intercoréenne.

Après avoir fait exploser le bureau de liaison intercoréen, réinstallé des haut-parleurs de propagande et averti de la diffusion de millions de prospectus anti-Séoul, la Corée du Nord a changé de cap mercredi dans un geste inattendu et a déclaré qu'elle suspendrait ses plans d'action militaire contre le Sud.

«Dans un esprit de sacrifice partagé, le secrétaire Esper affirme l'engagement indéfectible des Etats-Unis pour la défense de la Corée du Sud, et les deux dirigeants s'engagent à renforcer et à adapter l'alliance pour relever les défis actuels et futurs», ajoute le communiqué.

Les deux pays poursuivront leurs efforts conjoints visant à promouvoir la paix dans la région grâce au partage d'informations, à des consultations politiques de haut niveau et à des exercices combinés, a-t-il ajouté.

Ils se sont également engagés à maintenir la sécurité dans la région grâce à des coopérations trilatérale et multilatérale en matière de sécurité et à renforcer la coordination sur diverses questions, notamment leur réponse à la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

«Le secrétaire a mis en avant la réponse de la Corée du Sud au Covid-19 comme modèle d'efficacité et de transparence», selon le communiqué.

La guerre de Corée a éclaté le 25 juin 1950, avec des obus et des coups de feu frappant les régions du nord de la Corée du Sud dans les heures précédant l'aube. Les deux Corées sont toujours techniquement en guerre, car le conflit s'est soldé par un armistice et non un traité de paix.

«Sept décennies plus tard, l'alliance Corée du Sud-Etats-Unis demeure la cheville ouvrière de la sécurité, de la stabilité et de la prospérité dans la péninsule coréenne et dans la région de l'Asie du Nord-Est», met en avant le communiqué.

Sur cette photo d'archives, prise le 17 novembre 2019, le ministre sud-coréen de la Défense Jeong Kyeong-doo (à g.) et le secrétaire américain à la Défense Mark Esper tiennent une conférence de presse conjointe en marge des pourparlers de défense multilatéraux impliquant l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean) à Bangkok.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page