Go to Contents Go to Navigation

Un haut officiel nord-coréen met en garde contre le «comportement imprudent» du ministre de la Défense

Corée du Nord 25.06.2020 à 09h23
Le vice-président du Comité central du Parti du travail de la Corée du Nord Kim Yong-chol. (Photo d'archives Yonhap)

SEOUL, 25 juin (Yonhap) -- Le vice-président du Comité central du Parti du travail de la Corée du Nord Kim Yong-chol a mis en garde contre le «comportement imprudent» du ministre sud-coréen de la Défense Jeong Kyeong-doo, en réponse à la demande de ce dernier de retirer complètement les plans d'action militaire suspendus de Pyongyang contre Séoul.

Kim a également noté que maintenant était un «moment critique» où le Nord peut prédire les perspectives des liens transfrontaliers en se basant sur «l'attitude et l'action à venir» de Séoul. Ces remarques ont suscité l'espoir de voir un revirement de Pyongyang après ses récentes provocations.

L'avertissement de Kim est intervenu quelques heures après que Jeong a appelé à un retrait complet des plans militaires du Nord, dont le redéploiement des troupes dans les zones frontalières, à la place de la suspension temporaire que Pyongyang a annoncée après une réunion préliminaire de la Commission militaire centrale du Parti du travail.

«Maintenant est un moment critique où nous pouvons prévoir les perspectives des relations intercoréennes à partir de l'attitude et de l'approche à venir des autorités sud-coréennes», a déclaré Kim dans un communiqué publié par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

«Tirant parti de cela, le ministre sud-coréen de la "Défense" est occupé à sauver la face et a joué l'imbécile en prenant une voix de bluff. C'est très pitoyable», a-t-il dit.

Kim a également demandé à la Corée du Sud de «penser et se comporter sagement» si elle ne souhaite pas voir l'utilisation d'un langage grossier du Nord.

«Le ministère sud-coréen de la "Défense" doit réaliser que la maîtrise de soi est la "clé" pour surmonter la crise», a-t-il été ajouté.

Le vice-président a également averti que la «suspension» des plans militaires pourrait être «reconsidérée». De plus, il a appelé à un respect et une confiance mutuels.

«La baisse de la tension militaire sur la péninsule coréenne ne peut pas être réalisée par la maîtrise de soi et des actes de bonne foi d'un seul côté, mais par les efforts et la patience des deux côtés en se basant sur le respect et la confiance mutuels», a-t-il indiqué.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page