Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Moon exhorte Pyongyang à mettre officiellement fin à la guerre de Corée et se montre ferme face aux menaces

Actualités 25.06.2020 à 23h20

SEOUL, 25 juin (Yonhap) -- Le président Moon Jae-in a appelé ce jeudi la Corée du Nord à se joindre à une initiative audacieuse visant à mettre officiellement fin à la guerre de Corée, commémorant le conflit qui a commencé il y a sept décennies.

«Nous ne pouvons pas encore commémorer la guerre de Corée de manière authentique. C'est parce que la guerre n'a pas encore pris fin», a-t-il déclaré lors d'un discours prononcé à l'occasion de l'anniversaire du début de la guerre à la base aérienne de Séoul, un complexe militaire situé au sud-est de Séoul.

La guerre de trois ans s'est terminée par un cessez-le-feu, et non par un traité de paix, ce qui fait que les deux Corées sont techniquement encore en guerre.

Moon a dit espérer que le Nord «s'engage avec audace dans une tentative de mettre fin à la guerre la plus douloureuse de l'histoire mondiale».

«Si nous devons parler d'unification, nous devons d'abord parvenir à la paix, et ce n'est qu'après une longue période de paix que nous pourrons enfin arriver sur le seuil de l'unification», a-t-il souligné lors de la cérémonie nocturne marquant le 70e anniversaire du déclenchement de la guerre.

Le président Moon Jae-in (à gauche) et son épouse Kim Jung-sook arrivent à la base aérienne de Séoul, au sud-est de Séoul, le 25 juin 2020 pour la cérémonie d'anniversaire de la guerre de Corée.

Il a réaffirmé que la Corée du Sud n'a pas l'intention de forcer son système sur le voisin communiste et a souligné l'importance de bâtir d'abord la paix.

«Nous voulons la paix et avons l'intention de bien vivre ensemble», a-t-il déclaré. «Nous chercherons en permanence des voies qui soient mutuellement bénéfiques pour les deux Corées grâce à la paix. Avant de parler d'unification, j'espère que nous pourrons d'abord devenir des voisins amicaux».

La veille, la Corée du Nord a brusquement annoncé sa décision de suspendre les «plans d'action militaire» contre la Corée du Sud, après avoir coupé unilatéralement toutes les lignes de communication bilatérales et fait exploser le bureau de liaison conjoint à Kaesong.

Aux yeux de beaucoup, l'accord militaire signé entre les deux parties en 2018 est pour ainsi dire annulé. Les intentions du régime nord-coréen restent mystérieuses.

La Corée du Nord devra faire face à une «réponse ferme» en cas de menaces contre la population locale.

«Nos militaires ont la force de repousser toute menace. L'armée se tient rigoureusement prête et ne permettra plus jamais qu'une partie de notre territoire sur terre, en mer et dans les airs soit violée», a-t-il déclaré.

«La république de Corée que le peuple a protégée est maintenant assez forte pour le sauvegarder. Elle est assez puissante pour créer la paix.»

Le président a ajouté que «si quelqu'un menace la sécurité et la vie de notre peuple, nous réagirons avec fermeté. Nos capacités de défense nationale sont suffisamment puissantes pour repousser toute provocation, quelle qu'en soit la provenance».

Moon a mentionné l'alliance solide avec les Etats-Unis malgré le processus en cours de transfert de Washington à Séoul du contrôle opérationnel des troupes sud-coréennes en temps de guerre.

«Nous préparons méticuleusement le transfert du contrôle opérationnel en temps de guerre. Nous allons défendre et construire la paix sans faillir en nous appuyant sur nos propres forces», a-t-il déclaré.

Juste avant son discours, Moon a rendu hommage aux restes de 147 soldats sud-coréens tués pendant la guerre. Les caisses contenant les dépouilles ont été transportées par avion depuis Hawaï.

«Ce dont nous avons besoin maintenant, c'est de nous souvenir des innombrables sacrifices qui ont fondé la liberté, la paix et la prospérité d'aujourd'hui et d'être fiers de nous», a déclaré Moon devant des anciens combattants sud-coréens et étrangers.

«Il n'y a pas de frontières lorsqu'on honore les patriotes et les vétérans», a-t-il poursuivi. «Nous nous souviendrons et honorerons les nobles sacrifices des soldats tombés au combat grâce à divers programmes menés conjointement avec les Etats membres de l'ONU qui ont envoyé des troupes pour combattre lors de la guerre de Corée».

Il a rappelé le projet de construction d'un mur du souvenir à Washington D.C. d'ici 2022 afin de démontrer que «la "grande alliance" est enracinée dans les nobles sacrifices des vétérans de la guerre de Corée».

A côté de ces restes étaient placés les restes de six soldats américains découverts par l'Agence pour la récupération et l'identification des personnes mortes au combat du ministère sud-coréen de la Défense.

Alors que près de 300 participants observaient un silence pour les héros décédés au combat, 21 salves d'honneur ont été tirées en signe de respect, un nombre équivalent à celui donné pour un chef d'Etat.

Moon a ensuite décerné l'Ordre du mérite militaire à un vétéran survivant de la guerre de Corée. Deux autres ont reçu des médailles à titre posthume.

Des messages vidéo de 22 pays participants ont été diffusés avec leurs ambassadeurs en Corée du Sud qui ont assisté à la cérémonie, réaffirmant la «solidarité internationale», a indiqué Cheong Wa Dae.

Dans un bref message donné depuis la Maison Blanche, le président américain Donald Trump a dit à «tous ces braves hommes et femmes qui se sont battus contre le communisme, merci. Nous vous saluons. Vous êtes des personnes très spéciales. C'est une chose incroyable que nous avons faite tous ensemble».

Joanne Doornewaard, ambassadrice des Pays-bas, a reçu un Plague of Peace fabriqué avec des pièces de gourdes, casques et autres équipements militaires utilisés par les soldats de 22 pays ainsi que des barbelés de la Zone démilitarisée (DMZ).

Par ailleurs, le ministère des Patriotes et des Anciens combattants a restreint le nombre de participants à la cérémonie annuelle de cette année en raison de la propagation du nouveau coronavirus. L'événement a également commencé après le coucher du soleil en tenant compte de la santé des personnes âgées en temps estival.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page