Go to Contents Go to Navigation

Tracts anti-Pyongyang : la police fouille le domicile d'un transfuge nord-coréen

Corée du Nord 26.06.2020 à 10h26

SEOUL, 26 juin (Yonhap) -- La police a perquisitionné ce vendredi la maison et le bureau d'un réfugié nord-coréen qui est à l'origine de la campagne de tracts anti-Pyongyang en Corée du Sud, dénoncée avec véhémence par le Nord.

L'équipe d'enquête sur la sécurité nationale de l'Agence de la police de Séoul (SMPA) a dépêché des responsables pour fouiller le domicile et le bureau à Séoul de Park Sang-hak, qui dirige Fighters for a Free North Korea (FFNK), un groupe d'activistes qui mène une campagne pour envoyer des prospectus de propagande anticommuniste à travers la frontière.

Les policiers ont fouillé les lieux situés dans l'arrondissement de Songpa, dans l'est de Séoul, pour obtenir des preuves potentielles.

«La fouille fait partie des efforts visant à saisir des documents afin que nous puissions vérifier si les activités de Park sont contraires à la loi», a déclaré un officier de police.

Défiant l'avertissement du gouvernement contre la campagne de distribution transfrontalière de tracts, Park a affirmé que des militants de son organisation avaient envoyé quelque 500.000 tracts transportés par 20 gros ballons gonflés à l'hélium vers le royaume ermite lundi soir.

La campagne de diffusion de tracts critiquant le système politique nord-coréen et la famille Kim au pouvoir en Corée du Nord a récemment été la principale source d'affrontements entre la Corée du Sud et la Corée du Nord.

Park Sang-hak, le chef de Fighters For a Free North Korea (FFNK).

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page