Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Le téléphone portable sera autorisé dans les casernes à partir du mois prochain

Actualités 26.06.2020 à 16h56
(Photo fournie par Yonhap News TV. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 26 juin (Yonhap) -- Les soldats conscrits seront officiellement autorisés à utiliser leur téléphone portable après le service à partir du mois prochain, a annoncé ce vendredi le ministère de la Défense.

Depuis avril 2019, le ministère autorise à titre d'essai à tous les conscrits l'usage du téléphone mobile, qui était interdit pour raisons de sécurité.

«La mise en place de l'essai a révélé que la mesure avait de nombreux effets positifs. Elle a aidé les soldats à mieux s'adapter à la vie militaire et est devenue un moyen utile pour l'enrichissement individuel», a fait remarquer un officiel du ministère.

Selon des enquêtes, un plus grand nombre de soldats en service ont déclaré que leur communication avec les officiers, ainsi qu'avec le monde extérieur, s'était améliorée et qu'ils se sentaient plus stables sur le plan mental grâce à l'utilisation de leur téléphone portable dans les casernes.

En vertu de cette mesure, les soldats seront autorisés à utiliser librement leur téléphone portable au sein de l'armée, sauf dans les zones de haute sécurité, entre 18h et 22h en semaine et entre 7h et 22h le week-end. Cela dit, l'usage du téléphone portable pour prendre des photos ou vidéos et enregistrer du son sera strictement interdit.

Afin de prévenir les éventuelles fuites de secrets militaires, un nouveau système de contrôle de sécurité et des règlements sur les sanctions ont été mis en place, a fait savoir le ministère, en ajoutant qu'aucune fuite n'a eu lieu au cours de la période d'essai.

Cette décision a été prise lors d'une réunion du comité sur la politique du service militaire présidée par le ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo.

Cette mesure devait être appliquée officiellement en juillet de l'année dernière mais le gouvernement a étendu le programme pilote pour observer les autres effets indésirables.

En avril dernier, Lee Won-ho, soldat de première classe âgé de 19 ans, a été arrêté pour une implication présumée dans un scandale d'exploitation sexuelle, appelé affaire «Nth room».

«Nous avons élaboré diverses mesures contre les possibles effets indésirables tels qu'un renforcement des programmes de prévention des jeux de hasard et des services de soutien psychologique», a dit le ministère. «Nous prendrons des mesures fermes contre toute violation des règlements et continuerons à nous efforcer de créer une culture d'utilisation stable des téléphones portables.»

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page