Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La sécurité «globale» demandée par Moon ne concerne pas seulement les menaces nord-coréennes, selon Cheong Wa Dae

Actualités 26.06.2020 à 17h12

SEOUL, 26 juin (Yonhap) -- En promettant une réponse sévère face aux «provocations de toute direction» dans son discours qui a commémoré l'anniversaire du début de la guerre de Corée (1950-1953) cette semaine, le président Moon Jae-in a parlé de «sécurité globale» qui ne concerne pas seulement la Corée du Nord, a précisé ce vendredi son bureau.

Hier soir, Moon a assisté à la cérémonie à la base aérienne à Séoul pour marquer le 70e anniversaire de l'éclatement du conflit de trois ans et a souligné que «notre armée a une force pour éviter toute menace».

Il a ajouté que «l'armée se tient rigoureusement prête et ne permettra plus jamais qu'une partie de notre territoire sur terre, en mer et dans les airs soit violée».

Les médias locaux ont interprété que son avertissement ciblait directement la Corée du Nord alors qu'il a réaffirmé sa détermination à prévenir la récurrence des conflits armés dans la péninsule divisée.

Un officiel de Cheong Wa Dae a demandé aux journalistes d'accorder de l'attention aux remarques suivantes de Moon.

«Si quelqu'un menace la sécurité et la vie de notre peuple, nous y répondrons fermement. Nos capacités de défense nationale sont suffisamment puissantes pour repousser toute provocation, quelle qu'en soit la provenance», a déclaré Moon hier.

Il s'agissait d'une expression signifiant qu'un «concept de sécurité globale» ne visant pas seulement la Corée du Nord, a dit l'officiel sous couvert d'anonymat.

Le président Moon Jae-in prononce un discours durant une cérémonie à la base aérienne à Séoul, le jeudi 25 juin 2020, pour commémorer le 70e anniversaire de l'éclatement de la guerre de Corée (1950-1953).

Il a rappelé les remarques de Moon durant une réunion de Cheong Wa Dae avec de hauts généraux militaires tenue plus tôt ce mois-ci.

Le président leur avait dit que la sécurité nationale d'aujourd'hui devait couvrir non seulement les menaces militaires mais aussi les maladies infectieuses, les attaques terroristes et toutes les autres menaces à la sécurité du peuple, décrites par lui comme des «menaces de sécurité globale».

mjp@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page