Go to Contents Go to Navigation

Le coronavirus provoquera des changements permanents dans l'économie et l'environnement des affaires

Economie 29.06.2020 à 10h10

SEOUL, 29 juin (Yonhap) -- La pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19) aura probablement un effet durable sur différentes habitudes de vie, telles que l'endroit et la façon dont les gens achèteront, ce qui pourrait entraîner des changements permanents dans l'économie et le commerce mondiaux, selon un rapport publié lundi par la Banque de Corée (BOK).

Certaines modifications peuvent s'avérer positives pour certains pays, mais certaines peuvent entraîner le pire pour d'autres, a-t-elle souligné.

«La pandémie de Covid-19 peut ne pas s'arrêter de provoquer un marasme économique mondial mais conduire à des changements dans le comportement des agents économiques», a déclaré la BOK dans son rapport.

Des rues presque vides à Myeongdong, l'un des quartiers commerçants les plus populaires de Séoul, dans un contexte de forte augmentation des ventes en ligne provoquée par l'épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19), le 29 février 2020.

Par exemple, les ménages deviendront probablement plus réticents à prendre des risques car ils sont confrontés à des menaces immédiates pour leur propre sécurité et leurs moyens de subsistance, tandis que les entreprises devraient mettre davantage l'accent sur la stabilité et la flexibilité face à des interruptions de production imprévues, a-t-elle noté.

«Avec un besoin accru des ménages et des entreprises d'étendre leurs activités sans contact, le passage à une économie numérique sera probablement accéléré, tandis que la transition vers la démondialisation pourrait également être renforcée, ainsi qu'un protectionnisme commercial accru», selon le compte-rendu.

Ces changements, cependant, varieront selon les nations, en fonction de la manière dont chacune les gèrera.

«Par exemple, la numérisation accélérée peut avoir un impact positif sur la productivité dans certains pays, mais dans d'autres, elle peut être mise en évidence pour une réduction de la main-d'œuvre», a estimé la banque centrale.

«Les incertitudes sur la vitesse de ces changements, ainsi que leurs directions, restent élevées, mais même si l'économie surmonte l'impact de la crise causée par le coronavirus, il sera difficile d'espérer que les comportements des ménages, des entreprises et des gouvernements reviennent au stade pré-pandémique», a-t-elle ajouté.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page