Go to Contents Go to Navigation

Séoul et Washington travaillent étroitement au transfert de l'OPCON

International 29.06.2020 à 18h14
Cette photo d'archives datée du 17 avril 2020 et fournie par le ministère de la Défense montre le ministre Jeong Kyeong-doo qui prend la parole lors d'une visioconférence avec les commandants de haut niveau au ministère. (Revente et archivage interdits)

SEOUL, 29 juin (Yonhap) -- La Corée du Sud et les Etats-Unis coopèrent étroitement au transfert prévu du contrôle opérationnel (OPCON) en temps de guerre des forces sud-coréennes de Washington à Séoul, a fait savoir ce lundi le ministère de la Défense.

A l'issue d'une réunion présidée par le ministre de la Défense Jeong Kyeong-doo pour examiner le planning de cette année du transfert de l'OPCON, le ministère a déclaré que les deux pays continuent d'évaluer les capacités de Séoul à reprendre l'OPCON et maintenir un état de préparation solide malgré le report de leur exercice combiné du printemps.

La Corée du Sud et les Etats-Unis effectuent deux fois par an leurs principaux exercices conjoints afin d'assurer et renforcer leur état de vigilance. L'exercice printannier de cette année a cependant été reporté à une date indéterminée en raison du nouveau coronavirus (Covid-19).

Malgré la pandémie, les deux côtés restent en communication étroite sur les questions en suspens à travers différents canaux, tels que le Dialogue de défense intégrée Corée du Sud-Etats-Unis (KIDD) et le Comité militaire permanent spécial (SPMC), a indiqué le ministère.

Lors de la réunion, le ministre a appelé toutes les forces militaires à se préparer complètement au transfert de l'OPCON, soulignant que la transition est la clé pour améliorer les capacités de défense de l'armée, selon le ministère.

Afin de vérifier si Séoul est prêt à répondre aux conditions du transfert, la Corée du Sud et les Etats-Unis ont mené un premier test de capacité opérationnelle (IOC) en août de l'année dernière, et envisagent actuellement de passer à la prochaine étape, un test complet de capacité opérationnelle (FOC).

«La Corée du Sud et les Etats-Unis sont en coordination étroite afin d'effectuer le test d'évaluation FOC durant un prochain exercice combiné en tenant compte de plusieurs circonstances, tels que le Covid-19», a déclaré le colonel Moon Hong-sik, porte-parole adjoint du ministère, lors d'une conférence de presse ce lundi.

La Corée du Sud a cédé le contrôle opérationnel de ses troupes au commandement de l'ONU dirigé par les Etats-Unis pendant la guerre de Corée (1950-1953). Il a repris l'OPCON en temps de paix en 1994, mais l'OPCON en temps de guerre reste entre les mains des Etats-Unis.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page