Go to Contents Go to Navigation

Lancement des demandes pour le service militaire alternatif

National 30.06.2020 à 09h16
Lancement des demandes pour le service militaire alternatif - 1

SEOUL, 30 juin (Yonhap) -- La Corée du Sud a commencé ce mardi à recevoir les demandes pour le service militaire alternatif dans le cas où les jeunes appelés refusent d'effectuer le service militaire obligatoire à cause de leurs convictions, a fait savoir l'Administration des effectifs militaires (MMA).

Actuellement, tout Sud-Coréen en bonne santé physique et mentale doit effectuer un service militaire de 21 mois dans l'armée de terre, 23 mois dans la marine ou 24 mois dans les forces aériennes.

En décembre 2019, l'Assemblée nationale a adopté des textes de loi pour l'instauration du service militaire alternatif et la modification de la Loi sur le service militaire, ce qui permettra aux objecteurs de conscience d'éviter d'être criminalisés.

La semaine dernière, un comité composé de 29 membres, à savoir 10 nommés par la Commission nationale des droits de l'Homme de Corée (NHRCK), 10 par le ministère de la Justice et neuf par le ministère de la Défense, a été lancé pour examiner les demandes.

Ceux qui s'opposent à la décision du comité pourront réclamer une décision administrative ou déposer une plainte, selon la MMA.

Le premier groupe de personnes qui effectueront leur service alternatif sera mobilisé en octobre.

Ils travailleront pendant 36 mois dans des prisons, centres de rééducation et autres établissements correctionnels pour des missions qui n'impliquent pas l'utilisation d'armes à feu ou autre arme pour éviter toute blessure ou destruction matérielle.

«Alors que le programme de service militaire alternatif attire un grand intérêt, nous garantirons l'indépendance de l'examen et de la décision du comité, et assurons que le nouveau système s'enracinera le plus tôt possible à travers un examen strict et juste», a déclaré le chef de la MMA.

Le lancement du système intervient deux ans après que la Cour constitutionnelle a ordonné une modification de la loi sur la conscription pour permettre le service militaire alternatif sans criminaliser ceux qui refusent d'effectuer le service régulier, en grande partie pour des raisons religieuses.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page