Go to Contents Go to Navigation

Hongkong devrait bénéficier d'un «degré élevé d'autonomie», selon Séoul

International 30.06.2020 à 21h58

SEOUL, 30 juin (Yonhap) -- La Corée du Sud estime qu'il est important que Hongkong jouisse d'un «degré élevé d'autonomie», a déclaré ce mardi le ministère des Affaires étrangères, après que la Chine a adopté une loi de sécurité nationale visant à renforcer son contrôle sur le territoire semi-autonome.

Le Parlement chinois a adopté la nouvelle loi de sécurité destinée à interdire la subversion, la sécession ou la trahison, une mesure qui pourrait renforcer la censure et le contrôle de Pékin sur l'ancienne colonie britannique.

«Le gouvernement respecte la déclaration de 1984 entre la Chine et la Grande-Bretagne et, conformément à la Loi fondamentale (de Hongkong), nous pensons qu'il est important pour Hongkong de continuer à prospérer et à maintenir la stabilité tout en bénéficiant d'un niveau élevé d'autonomie dans le cadre de la politique chinoise "une nation, deux systèmes"», a déclaré le porte-parole du ministère, Kim In-chul, lors d'un point de presse.

Il a également rappelé que Hongkong est une région importante qui entretient des relations étroites avec la Corée du Sud en termes de relations interpersonnelles et d'échanges économiques.

«Nous sommes très attentifs et suivons de près la tendance en ce qui concerne l'adoption de la loi et son impact à l'avenir», a ajouté Kim In-chul.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Kim In-chul, le 26 mars 2019.

La déclaration de 1984 qui a conduit à la rétrocession de Hongkong à la Chine en 1997 stipule que le territoire jouira d'un «degré élevé d'autonomie», sauf en matière d'affaires étrangères et de défense, et que les systèmes sociaux et économiques actuels de Hongkong resteront inchangés.

Le ministère a également souligné l'importance de relations stables et amicales entre la Chine et les Etats-Unis, semblant faire référence à la décision de Washington de suspendre le traitement préférentiel pour Hongkong en signe apparent d'objection à la loi.

«Nous soutenons les efforts diplomatiques visant à maintenir des relations stables, amicales et coopératives entre les Etats-Unis et la Chine car elles sont vitales pour la paix et la prospérité en Asie de l'Est et aussi dans le monde», a-t-il déclaré.

Le ministère américain du commerce a déclaré lundi qu'il suspendait le traitement préférentiel accordé à Hongkong, y compris l'arrêt des exportations de défense et la limitation de l'accès aux produits de haute technologie, et a ajouté que d'autres mesures pourraient être prises.

La pression de la Chine en faveur de la loi sur la sécurité a suscité des critiques, en particulier de la part des Etats-Unis, car elle irait à l'encontre de sa propre promesse de garantir les libertés et l'autonomie de Hongkong dans le cadre du principe «un pays, deux systèmes». Hongkong est revenu sous domination chinoise en 1997.

mathieu@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page