Go to Contents Go to Navigation

Séoul inaugure la première exposition au monde sur les solutions de mobilité à hydrogène

Actualités 01.07.2020 à 18h54
Hyundai Motor Co. a présenté le lundi 28 octobre 2019 (heure américaine) son poids lourd à pile hydrogène HDC-6 Neptune au salon des véhicules commerciaux d'Amérique du Nord à Atlanta, en Géorgie. (Photo fournie par Hyundai Motor Co. Revente et archivage interdits)

SEOUL, 01 juil. -- La Corée du Sud a ouvert ce mercredi le premier salon au monde sur les solutions de mobilité employant l'hydrogène, alors que le pays cherche à devenir un leader dans le secteur des véhicules à hydrogène et d'autres industries connexes.

Plus de 100 entreprises et instituts de recherche de 11 pays ont participé au H2 Mobility+Energy Show à un centre d'exposition à Ilsan, au nord de Séoul, afin de discuter des moyens de promouvoir l'énergie hydrogène et les opportunités commerciales liées à l'hydrogène, selon l'Association des constructeurs automobiles coréens (KAMA), l'organisateur de l'événement.

Lors de la cérémonie d'ouverture, le Premier ministre Chung Sye-kyun a dit que le gouvernement fournirait des subventions aux consommateurs en vue de stimuler l'usage des véhicules électriques à pile à combustible alimentée par hydrogène et les industries connexes.

La Corée du Sud souhaite réduire sa dépendance aux énergies conventionnelles telles que les combustibles fossiles et se tourner vers les ressources durables comme les énergies hydrogène, solaire et éolienne.

Le gouvernement vise à produire de l'énergie hydrogène en recourant à plus de 30% de l'électricité supplémentaire générée par les énergies renouvelables à partir de 2040, a indiqué le Premier ministre.

Une voiture électrique à pile à combustible à hydrogène ne libère que de la vapeur d'eau lorsqu'elle convertit l'hydrogène stocké en électricité.

L'hydrogène peut être produit par traitement du gaz naturel liquéfié ou comme un sous-produit des installations industrielles, y compris les usines pétrochimiques.

La Corée du Sud veut doubler sa part de marché mondiale des voitures entièrement électriques et à pile à combustible à hydrogène pour atteindre 10% d'ici 2030.

Afin d'augmenter la circulation des voitures autonomes et sans émission à travers le pays, le gouvernement envisage d'injecter 2.200 milliards de wons (1,9 milliard de dollars), et veut faire investir 60.000 milliards de wons par le secteur privé dans les véhicules de demain et les technologies et installations connexes.

Hyundai Motor Group prendra en charge 41.000 milliards de wons, ou 68% des 60.000 milliards de wons, dans le cadre du plan dirigé par le gouvernement sur la mobilité de futur, a fait savoir le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Energie.

En 2018, Hyundai Motor a annoncé qu'il investirait 7.600 milliards de wons dans les installations de production de voitures à hydrogène et les activités de développement et de recherche en la matière d'ici 2030.

Séoul inaugure la première exposition au monde sur les solutions de mobilité à hydrogène - 2

Dans le cadre de ce plan, le constructeur projette de fabriquer 500.000 voitures à hydrogène en 2030.

Durant l'événement, Hyundai a présenté le Nexo, un véhicule électrique à pile à combustible alimentée par hydrogène, et le concept Neptune, un camion alimenté par hydrogène qui a été dévoilé à Atlanta en novembre 2019.

Le vice-président du groupe Hyundai Motor, Chung Euisun, a dit ce mercredi que l'entreprise envisageait de lancer la prochaine version du Nexo dans trois ou quatre ans. Il a aussi assisté à la première réunion du comité de l'économie hydrogène dirigée par le gouvernement en marge de l'exposition.

Hyundai a dit qu'il chercherait à développer un système de pile à combustible pour camions électriques de grande taille et lancer les modèles sur le marché dans les trois ou quatre prochaines années.

eloise@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page