Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

La marque de luxe française Dior augmente les prix de ses sacs

Actualités 02.07.2020 à 10h43

SEOUL, 02 juil. (Yonhap) -- La marque de luxe française Christian Dior a commencé à augmenter les prix de ses principaux sacs ce jeudi, selon des sources de l'industrie, la demande du public en produits de luxe n'ayant pas marqué de ralentissement, même au milieu de la crise économique provoquée par la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Dior haussera les tarifs de ses produits les plus populaires, y compris les sacs Dior Lady, d'environ 10 à 12%, marquant sa première augmentation cette année, selon des sources de l'industrie. Cela fait suite à une hausse similaire en octobre 2019.

Les dernières augmentations seraient appliquées aux produits Dior vendus en Corée du Sud, au Canada et dans d'autres pays dans le cadre des plans de vente du groupe français de produits de luxe LVMH. Les marques de LVMH incluent Louis Vuitton, Dior et Fendi.

Dior n'est pas la seule marque de luxe étrangère à avoir augmenté les tarifs de ses produits dans un contexte de ralentissement économique provoqué par l'épidémie.

Les clients font la queue pour acheter des sacs Chanel devant le grand magasin Lotte dans le centre de Séoul, le 13 mai 2020, avant la hausse des prix de la marque de luxe.

A la mi-mai, la marque de mode haut de gamme Chanel a augmenté les prix de ses principaux produits d'environ 20%.

Les consommateurs sud-coréens ont fait la queue devant les grands magasins de Séoul avant l'heure d'ouverture afin d'être les premiers à acheter des sacs Chanel dans la perspective de la hausse des prix, dans ce que les médias locaux ont appelé un phénomène «open-run».

Au premier semestre de cette année, d'autres marques de luxe étrangères, dont Louis Vuitton, Gucci et Prada, ont augmenté les prix de leurs principaux produits.

Les dépenses de «vengeance» semblent avoir stimulé la demande d'articles de luxe, les gens voulant se libérer d'une envie refoulée de dépenses après que le pays a assoupli la stricte distanciation sociale début mai, selon les observateurs du marché.

La demande constante de produits de luxe a également aidé les principaux opérateurs de duty free sud-coréens à enregistrer une forte augmentation des ventes intérieures de produits détaxés.

Les opérateurs hors taxes du pays ont commencé en juin à vendre des articles détaxés via les canaux locaux, le gouvernement ayant décidé en avril d'autoriser temporairement ces ventes pour aider le secteur durement touché par la pandémie.

Les clients font la queue pour regarder les articles de luxe hors taxes vendus dans le grand magasin Lotte à Daejeon, à 164 kilomètres au sud de Séoul, le 26 juin 2020, alors que les principaux opérateurs de duty free du pays ont commencé à vendre des produits hors taxes via les canaux locaux en juin sur fond de pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page