Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(2e LD) Coronavirus : rebond des nouveaux cas avec des clusters à l'échelle nationale

Actualités 02.07.2020 à 16h43

SEOUL, 02 juil. (Yonhap) -- La Corée du Sud a rapporté plus de 50 cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) pour le deuxième jour consécutif alors que les clusters d'infections ont continué à augmenter non seulement dans le grand Séoul mais également dans d'autres grandes villes à travers le pays.

Le pays a ajouté 54 nouveaux cas, dont 44 infections locales, portant le nombre total de cas à 12.904, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Le chiffre a marqué une légère hausse par rapport aux 51 cas rapportés la veille. La Corée du Sud a signalé 43 nouveaux cas de Covid-19 mardi et 42 cas lundi.

Le nombre journalier d'infections locales était le plus important en deux semaines, depuis les 51 patients additionnels rapportés le 18 juin.

Parmi les infections locales, 22 cas ont été identifiés à Gwangju. La ville située à 330 km au sud-ouest de Séoul a vu ses nouveaux cas augmenter à deux chiffres pour la première fois mercredi.

Ceux liés à un temple bouddhique à Gwangju ont bondi de 30 pour atteindre 49 jeudi. Les cas nouvellement identifiés n'ont pas été inclus dans le chiffre officiel. Les autorités sanitaires ont indiqué qu'un cluster d'infections a été signalé dans un immeuble de bureaux dans la ville.

La zone métropolitaine de Séoul a rapporté 18 nouveaux cas et Daejeon a signalé une infection supplémentaire.

Au cours des deux derniers mois, Séoul et ses environs étaient responsables de la plupart des nouveaux cas.

La Corée du Sud, qui a assoupli la distanciation sociale stricte le 6 mai avec l'aplatissement de la courbe des infections, a décidé le mois dernier d'appliquer des mesures de quarantaine renforcées dans le grand Séoul à cause des clusters d'infections impliquant des rassemblements religieux, des centres logistiques et une entreprise de vente porte-à-porte.

Mais le récent rebond du nombre de cas dans d'autres régions, dont Gwangju, peut inciter le pays à envisager d'adopter de nouveau les mesures ailleurs.

«Toutes les régions sont vulnérables à la pandémie de Covid-19», a alerté le directeur adjoint des KCDC, Kwon Joon-wook, lors d'un point de presse, en exhortant de nouveau les Sud-Coréens à suivre les directives sanitaires de base.

Plus tôt cette semaine, deux écoliers à Daejeon ont été testés positifs après avoir été en contact avec un camarade atteint du Covid-19, la première transmission du virus au sein d'une école dans le pays.

Les autorités sanitaires ont effectué des tests sur plus de 300 élèves et enseignants. Aucun cas de Covid-19 n'a été confirmé jusqu'à présent.

Dans le cadre de la distanciation sociale allégée, la réouverture des établissements scolaires a commencé à la mi-mai.

Pour prévenir l'éventuelle propagation du virus parmi les élèves, la ville de Gwangju a décidé de fermer toutes les écoles aujourd'hui et demain. Les élèves prendront à la place des cours en ligne.

Les cas liés à une église dans l'arrondissement de Gwanak, dans le sud-ouest de Séoul, ont atteint 33 jeudi, en hausse d'un par rapport à la veille.

Au moins 14 résidents d'un complexe d'appartements à Uijeongbu, dans la province du Gyeonggi, au nord de Séoul ont été également testés positifs.

Au cours des deux dernières semaines, environ 10% de patients nouvellement ajoutés ont été infectés par des voies inconnues, selon les KCDC.

Le pays n'a rapporté aucun décès, maintenant le cumul des cas mortels à 282. Le taux de mortalité s'est élevé à 2,19%.

Le taux se situe cependant à 24,9% chez les patients âgés de 80 ans ou plus. Aucune personne âgée de moins de 29 ans n'est décédée du virus dans le pays.

Le nombre de nouveaux cas importés a atteint 10, marquant une hausse à deux chiffres pour le septième jour consécutif.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 11.684, soit 71 de plus qu'un jour plus tôt. Ce chiffre indique que plus de 90% de patients locaux atteints du Covid-19 ont guéri.

La Corée du Sud a effectué 1.295.962 tests depuis le 3 janvier.

Les autorités sanitaires ont indiqué qu'elles projetaient de fournir le Remdesivir, un médicament qui a été utilisé pour combattre le virus Ebola, à deux patients atteints du Covid-19 plus tard dans la journée.

Le Remdesivir est le premier médicament qui a montré un effet thérapeutique sur la maladie contagieuse contre laquelle il n'existe pour le moment ni médicament scientifiquement prouvé ni vaccin.

Une membre du personnel médical effectue des tests de dépistage dans une école élémentaire à Daejeon le jeudi 2 juillet 2020.
Des officiels militaires désinfectent une classe d'une école élémentaire à Daejeon le jeudi 2 juillet 2020.
Des citoyens attendent de subir un dépistage pour le nouveau coronavirus (Covid-19) devant un centre de test installé à Gwangju le mardi 30 juin 2020.
Des travailleurs sanitaires mènent une opération de désinfection près d'un hôpital à Gwangju, où un patient hospitalisé a été testé positif au Covid-19 le mercredi 1er juillet 2020.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page