Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Partenariat coréano-français pour le développement de produits de santé à base d'algues

Actualités 03.07.2020 à 11h41
(Photo fournie par le comté de Wando. Revente et archivage interdits)

WANDO, 03 juil. (Yonhap) -- Le comté de Wando a annoncé ce vendredi son plan de participer avec la Station biologique de Roscoff, basée en France, au programme Eureka dans le domaine de la bio-industrie marine mettant en valeur les algues.

Le projet de recherche vise à développer une bio-industrie marine spécialisée dans les algues en mettant au point un matériel industriel à travers des recherches pour la valorisation des algues.

Les travaux de recherche se focaliseront notamment sur le développement de suppléments de santé et médicaments à base d'extrait d'algues brunes et destinés à prévenir et améliorer la démence, ainsi que de produits cosmétiques mettant en valeur les laminaires.

Le programme Eureka est une plate-forme intergouvernementale de financement et de coordination de la recherche et développement destinée à promouvoir l'innovation et la coopération internationales.

L'Institut coréen pour l'avancement des technologies (KIAT) projette de sélectionner des projets qui seront menés dans le cadre du programme Eureka à la fin de novembre.

Les projets retenus bénéficieront d'un fonds de recherche de 1,5 milliard de wons (1,25 million de dollars) sur trois ans.

En octobre dernier, le comté, situé dans la province du Jeolla du Sud, a signé une lettre d'entente avec la Station biologique de Roscoff pour une participation conjointe au programme Eureka et des échanges de chercheurs dans le domaine.

Un consortium composé de l'université nationale de Chonnam, de l'université Chosun et de la Station biologique de Roscoff a été créé à l'initiative du comté de Wando en mars et établi l'orientation des futures recherches conjointes.

Le comté projette par ailleurs de consacrer 11 milliards de wons à l'établissement des bases d'un complexe de recherche de biotechnologies marines.

«La bio-industrie marine est une industrie à haute valeur ajoutée qui présente un grand potentiel de croissance sur fond de vieillissement de la population et de demande croissante pour la santé à l'ère post-coronavirus», a déclaré le maire de Wando, Shin Woo-chul. «Nous développerons activement la bio-industrie marine spécialisée dans les algues pour en faire une nouvelle industrie du futur en s'assurant des biotechnologies avancées étrangères.»

lsr@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page