Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(3e LD) Coronavirus : des zones en dehors de Séoul sous la menace de nouvelles infections

National 03.07.2020 à 16h32
Un lycéen se fait dépister pour le nouveau coronavirus le vendredi 3 juillet 2020, dans un centre installé dans un lycée à Daegu.
Des membres du personnel médical portent une combinaison de protection le jeudi 2 juillet 2020 à l'école élémentaire Cheondong à Daejeon, pour effectuer des tests de dépistage pour le Covid-19.
Des membres d'une église attendent le vendredi 3 juillet 2020 le test de dépistage du nouveau coronavirus (Covid-19) à Daejeon.
Des élèves du lycée Namsan à Daegu font la queue en respectant la distanciation sociale pour se soumettre à un test de dépistage pour le nouveau coronavirus (Covid-19), le vendredi 3 juillet 2020, après qu'un élève de cette école a été testé positif au virus.

SEOUL, 03 juil. (Yonhap) -- Le nombre de nouveaux cas en Corée du Sud a atteint ce vendredi son plus haut niveau en environ deux semaines, alors que des clusters d'infections persistent en dehors de la zone métropolitaine de Séoul.

Le pays a ajouté 63 nouveaux cas, dont 52 infections locales, portant le nombre total de cas à 12.967, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Le chiffre a marqué une hausse par rapport aux 54 cas rapportés la veille. Il s'agit du chiffre journalier le plus important depuis les 67 cas signalés le 20 juin.

C'est la première fois que le nombre d'infections locales dépasse la barre des 50 depuis le 18 juin.

Parmi les infections locales, six cas ont été identifiés à Gwangju, à 330 km au sud-ouest de Séoul. La ville a vu ses nouveaux cas augmenter à deux chiffres pour la première fois mercredi.

L'augmentation dans la ville est principalement attribuée à un temple bouddhique. Le nombre de cas liés à cet établissement a augmenté de huit pour atteindre 57 vendredi.

La région métropolitaine de Séoul a rapporté 12 nouveaux cas et la province du Gyeonggi, entourant la capitale, a ajouté 16 nouveaux cas.

Un total de 21 cas sont liés à un complexe d'appartements à Uijeongbu, dans la province du Gyeonggi, au nord de Séoul, en hausse de sept par rapport à la veille.

Daegu, représentant plus de la moitié des cas accumulés dans le pays, a ajouté 13 nouvelles infections.

La ville a enregistré un nombre de nouveaux patients à deux chiffres pour la première fois en environ trois mois.

Un total de 11 patients atteints du Covid-19 sont en lien avec une école d'acteurs. Les autorités sanitaires ont indiqué qu'elles effectuaient actuellement des tests sur environ 1.500 élèves et enseignants des quatre lycées des patients.

Daejeon, ville située à 164 km au sud de Séoul, a également rapporté quatre cas supplémentaires. Plus tôt cette semaine, deux écoliers à Daejeon ont été testés positifs après avoir été en contact avec un camarade atteint du Covid-19.

Les autorités sanitaires ont dit qu'il était très probable que l'un des deux a été infecté à l'école. Si cela est confirmé, ce serait la première transmission du virus au sein d'une école dans le pays.

Aucune infection secondaire dans les établissements scolaires n'a été rapportée jusqu'à présent, mais les parents s'inquiètent de la sécurité de leurs enfants. Le nombre d'écoles qui ont fermé leurs portes temporairement à cause de l'épidémie de coronavirus a augmenté à 523 à l'échelle nationale vendredi, le nombre le plus important au cours du dernier mois.

Séoul et ses environs ont représenté la plupart des nouveaux cas pour les deux derniers mois.

Par conséquent, les autorités sanitaires ont focalisé leurs efforts pour juguler la propagation du virus dans la région. Le mois dernier, elles ont décidé d'appliquer des mesures de quarantaine renforcées dans le grand Séoul à cause des clusters d'infections impliquant des rassemblements religieux, des centres logistiques et une entreprise de vente porte-à-porte.

Mais le récent rebond du nombre de cas dans d'autres régions, dont Gwangju, peut inciter le pays à envisager d'adopter de nouveau les mesures ailleurs.

«Il y a une série de petits clusters d'infections sporadiques à l'échelle nationale, qui exercent une pression sur les gouvernements provinciaux et les autorités sanitaires», a indiqué le vice-ministre de la Santé Kim Ganglip lors d'un point der presse, en soulignant que le pays fait face à une situation «grave».

Kim a également exprimé des inquiétudes selon lesquelles les personnes âgées sont les principales victimes de la récente augmentation du nombre de nouveaux cas à Gwangju.

Les autorités sanitaires ont déclaré qu'il était inquiétant qu'environ 12% des nouveaux patients au cours des deux dernières semaines aient été infectés par des voies inconnues.

Le pays n'a rapporté aucun décès supplémentaire, maintenant le cumul des cas mortels à 282. Le taux de mortalité s'est élevé à 2,17%.

Le nombre de nouveaux cas importés a atteint 11, marquant un bond à deux chiffres pour le huitième jour consécutif.

Le nombre total de personnes ayant quitté l'hôpital après un rétablissement complet s'est élevé à 11.759, soit 75 de plus qu'un jour plus tôt. Ce chiffre indique que plus de 90% des patients locaux atteints du Covid-19 ont guéri.

La Corée du Sud a effectué 1.307.761 tests depuis le 3 janvier.

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page