Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

(LEAD) Pyongyang dit ne pas ressentir le besoin de dialoguer avec Washington

International 04.07.2020 à 15h23

SEOUL, 04 juil. (Yonhap) -- La Corée du Nord a déclaré ce samedi qu'elle ne ressentait pas le besoin de tenir un dialogue avec les Etats-Unis suite à des rapports sur d'éventuels pourparlers entre les deux pays.

Dans un communiqué publié aujourd'hui, la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères, Choe Son-hui, a dit qu'il n'y avait pas la nécessité de s'asseoir avec les Etats-Unis car ils considèrent le dialogue Pyongyang-Washington seulement comme un outil pour traiter leur crise politique.

Choe a fait cette déclaration alors que les spéculations sur un autre sommet entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un ont récemment monté en intensité après que le président Moon Jae-in a dit qu'il chercherait à ce qu'une telle rencontre ait lieu avant l'élection présidentielle américaine de novembre.

John Bolton, ancien conseiller à la sécurité nationale de Trump, a aussi indiqué que ce dernier pourrait rencontrer Kim s'il estime qu'un sommet peut accroître ses chances de réélection. Une telle rencontre pourrait survenir sous la forme d'une «surprise d'octobre» juste avant le scrutin, a-t-il prédit.

«Nous sommes maintenant à un moment sensible où même le plus petit mauvais calcul ou faux pas peut entraîner des conséquences fatales et irréversibles. Nous ne pouvons qu'être choqués par le fait que le sommet n'est pas lié à la situation actuelle des relations RPDC-Etats-Unis», a dit Choe dans un communiqué relayé par l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

Les Etats-Unis se trompent s'ils pensent que «des négociations fonctionneraient encore avec nous», a-t-elle déclaré, en ajoutant que le Nord «a déjà élaboré un calendrier stratégique détaillé pour mettre sous contrôle les menaces à long terme des Etats-Unis».

«Il n'y aura jamais d'ajustement et de changement de notre politique, selon les paramètres externes comme un calendrier politique interne de quelqu'un», a poursuivi Choe. «Nous ne ressentons aucun besoin de s'asseoir face aux Etats-Unis, car ils considèrent le dialogue RPDC-Etats-Unis seulement comme un outil pour traiter leur crise politique.»

Trump et Kim se sont rencontrés trois fois pour tenter de parvenir à un accord sur le démantèlement du programme d'armes nucléaires du Nord en échange de concessions américaines.

Lors du premier sommet à Singapour en 2018, les deux leaders sont convenus de travailler vers la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne, de meilleures relations bilatérales et un régime de paix durable.

Mais leur deuxième sommet à Hanoï, tenu en février 2019, s'est abruptement terminé sans aucun accord.

Les deux leaders se sont retrouvés quatre mois plus tard à Panmunjom et mis d'accord pour reprendre les négociations entre groupes de travail. Les deux côtés ont tenu des pourparlers de travail à Stockholm en octobre, mais aucun progrès n'a été réalisé.

«Il y a une personne qui exprime de manière irréfléchie son intention d'arbitrer le sommet, sans tenir compte de notre pensée, et il y a même des rêveurs qui souhaitent échanger nos mesures de dénucléarisation contre une levée conditionnelle des sanctions, en espérant une "surprise d'octobre"», a-t-elle dit.

Choe a également indiqué qu'il était inutile de tenir des pourparlers avec les Etats-Unis, en revendiquant que Washington persiste avec «la politique hostile à l'égard de la Corée du Nord au mépris des accords déjà conclus lors du sommet précédent».

«Il est clair pour nous, même sans rencontre, que quel que soit le tour superficiel avec lequel les Etats-unis s'approcheront de nous, ils n'ont ni l'intention ni la volonté de revenir au point de départ», a-t-elle ajouté.

(LEAD) Pyongyang dit ne pas ressentir le besoin de dialoguer avec Washington - 1
Vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères, Choe Son-hui (Photo d'archives Yonhap)

xb@yna.co.kr

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page