Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

L'envoyé nucléaire américain attendu à Séoul et Tokyo la semaine prochaine

National 05.07.2020 à 09h57
Le secrétaire d'Etat adjoint américain Stephen Biegun à l'aéroport international de Gimpo le 17 décembre 2019.

SEOUL, 05 juil. (Yonhap) -- L'envoyé nucléaire américain viendra en Corée du Sud et ira au Japon la semaine prochaine dans un contexte où les pourparlers de dénucléarisation sont dans l'impasse entre Washington et Pyongyang, a fait savoir dimanche une source diplomatique.

Selon la source, le secrétaire d'Etat adjoint américain Stephen Biegun rencontrera des officiels à Séoul la semaine prochaine, probablement mardi, et restera trois jours dans le pays avant de se rendre à Tokyo.

«Biegun devrait être accompagné d'Allison Hooker, la directrice pour l'Asie du Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche», a ajouté la source.

Biegun devrait donner une conférence de presse et rencontrer son homologue sud-coréen Lee Do-hoon et d'autres officiels lors de sa visite en Corée du Sud.

Plusieurs sources diplomatiques ont déclaré que Biegun ne se rendrait pas en Chine durant son prochain déplacement en Asie.

Le voyage interviendra après que le président sud-coréen Moon Jae-in s'est engagé à travailler pour la tenue d'une quatrième rencontre entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un avant l'élection présidentielle aux Etats-Unis en novembre.

Trump et Kim se sont rencontrés trois fois pour tenter de parvenir à un accord sur le démantèlement du programme d'armes nucléaires du Nord en échange de concessions américaines.

Les deux leaders n'ont pas réussi à réaliser de progrès depuis leur deuxième sommet en février 2019 qui s'est abruptement terminé en raison de différences sur l'étendue de la dénucléarisation nord-coréenne et l'allègement des sanctions des Etats-Unis.

Biegun a indiqué plus tôt penser qu'un autre sommet est peu probable avant l'élection, citant le nouveau coronavirus (Covid-19) comme raison, mais il a ajouté qu'il était encore temps pour réaliser un «progrès considérable».

rainmaker0220@yna.co.kr

(FIN)

Mots clés
Accueil Haut de page