Go to Contents Go to Navigation

Notre site utilise des cookies et d'autres techniques pour offrir une meilleure qualité de service. En continuant à visiter le site, vous acceptez l'usage de ces techniques et notre politique. Voir en détail

Coronavirus : les appels se multiplient pour un retour à une distanciation sociale stricte

Actualités 06.07.2020 à 14h11

SEOUL, 06 juil. (Yonhap) -- Les autorités sanitaires sud-coréennes sont en train de subir une pression croissante pour augmenter l'intensité de la distanciation sociale sur fond de hausse constante des cas additionnels de nouveau coronavirus (Covid-19) dans de grandes villes comme Gwangju, mais la réimposition de mesures de prévention renforcées pourrait avoir lieu dans les municipalités qui signalent une augmentation soutenue des nouvelles infections.

La Corée du Sud a adopté la semaine dernière un programme de distanciation sociale à trois niveaux qui ajuste l'intensité des directives de prévention des virus en fonction de la gravité de l'épidémie de Covid-19.

Le pays applique actuellement une distanciation sociale de «niveau 1» qui est mise en œuvre lorsque la situation virale est gérable par le système médical, avec une augmentation quotidienne des cas de Covid-19 restant en dessous de 50.

La distanciation sociale de niveau 1 équivaut à la «distanciation dans la vie quotidienne» adoptée par le pays le 6 mai, qui permet aux citoyens d'exercer leurs activités économiques et sociales dans le cadre des règles de quarantaine.

Cependant, en raison de la recrudescence des cas de virus ces derniers jours, il y a eu de plus en plus d'appels pour que le pays élève son niveau de distanciation sociale.

Des citoyens sont en train de pique-niquer dans un parc de Daegu tout en restant à distance les uns des autres, le 5 juillet 2020.

Selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC), l'augmentation quotidienne des cas de virus a dépassé 60 de vendredi à dimanche derniers, ce qui représente une première depuis avril quand le pays a rapporté plus de 60 nouveaux cas de Covid-19 pendant trois jours consécutifs.

Lundi, la Corée du Sud a signalé 48 cas supplémentaires de coronavirus, portant le nombre total de contaminations à 13.137.

Des infections en grappes ont été signalées en dehors de la région métropolitaine de Séoul, des villes comme Gwangju et Daejeon étant confrontées à leurs propres flambées de Covid-19.

Gwangju, à environ 330 kilomètres au sud-ouest de Séoul, a vu les cas de coronavirus augmenter fortement en raison principalement d'infections en grappes liées à un temple bouddhique et à une église.

Daejeon, une ville centrale située à 164 kilomètres au sud de Séoul, est confrontée à des infections en grappes liées à une entreprise de vente en porte-à-porte et s'occupe désormais de cas liés à une école.

Bien que les inquiétudes se soient intensifiées au sujet d'une autre vague de contaminations, les autorités sanitaires ont déclaré qu'elles n'envisageaient pas d'augmenter le niveau de distanciation sociale à l'échelle nationale.

Au lieu de cela, ils ont recommandé aux municipalités de fixer leur propre niveau de distanciation sociale.

La ville de Gwangju et la province du Jeolla du Sud ont déjà annoncé avoir décidé d'appliquer des mesures de distanciation sociale de «niveau 2».

«Nous privilégions une stratégie mettant en œuvre des mesures de distanciation sociale au niveau des municipalités en fonction de la situation virale de la région, au lieu d'appliquer les mêmes mesures de distanciation à l'échelle nationale», a déclaré dimanche le ministre de la Santé et des Affaires sociales Park Neunghoo lors d'un point de presse. «Lorsque nous évaluons les risques d'infection virale d'une région, nous prenons en considération ses cas de virus et ses ressources médicales.»

Des responsables de la municipalité de Busan tiennent des pancartes pour souligner les mesures de prévention des virus sur la plage de Haeundae à Busan, le 5 juillet 2020.

Les KCDC ont déclaré que le plan avait pour but d'endiguer la propagation du Covid-19 plus efficacement car la situation de l'épidémie varie d'une région à l'autre et que la mise en œuvre des mêmes directives de prévention à travers le pays nécessite une évaluation plus approfondie.

Les autorités sanitaires ont fait savoir que le pays appliquerait des mesures de distanciation de niveau 2 si les infections quotidiennes dépassent 50 pendant 14 jours consécutifs mais restent inférieures à 100, et le «niveau 3» si l'augmentation quotidienne de nouveaux cas de virus dépasse de loin les 100.

Au niveau 2, toutes les réunions privées et publiques en salle de 50 personnes ou plus et les rassemblements en plein air de plus de 100 individus sont interdites. Au niveau 3, toutes les réunions de 10 personnes ou plus sont interdites et tous les élèves sont privés d'école.

as26@yna.co.kr

(FIN)

Accueil Haut de page